Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Importante réunion de la CAF : Suspension définitive de Ahmad Ahmad par la FIFA et la CAF


Rédigé par RACHID MADANI le Samedi 16 Janvier 2021



Le règne controversé d'Ahmad Ahmad en tant que président de la Confédération africaine de football est effectivement terminé après un seul mandat de quatre ans. Le directeur malgache a été déclaré inéligible à la réélection par le panel de gouvernance de la CAF après avoir été banni de tout football pendant cinq ans par le comité d'éthique de la fédération mondiale FIFA - dont il était vice-président.                                                                                                                                                                                    
                                          Les futurs candidats
Une réunion du comité a été convoquée au Caire en début de semaine sous la présidence de Michel Kizito Brizoua-Bi de Côte d'Ivoire pour diriger le comité sur les cinq candidats à la présidence et 16 pour le comité exécutif. Les autres membres du panel étaient Happi Dieudonné (Cameroun), Maya Boureghda (Tunisie), Monica Musonda (Zambie) et Tumi Dlamini (Afrique du Sud). Chaque membre n'a pas pris part à l'examen des candidats de son propre pays. Ahmad s'est vu interdire de se présenter au congrès électoral de Rabat le 12 mars alors que d'autres vérifications d'aptitude sont en cours pour Ahmed Yahya, 44 ans, de Mauritanie, et pour l'homme d'affaires millionnaire sud-africain et propriétaire des Mamelodi Sundowns Patrice Motsepe, 58 ans. Une décision suivra le 28 janvier. Approuvé les deux candidats à la présidentielle approuvés étaient Augustin Emmanuel Senghor, 55 ans, chef de la fédération sénégalaise, et le président de la FA de Côte d'Ivoire, Jacques Anouma, 69 ans.                                                                                                                                                                                        
                             Les accusations du secrétaire général
Ahmad a été exclu alors qu'il avait annoncé son intention de faire appel au Tribunal arbitral du sport et de suspendre l'activation suite à l'interdiction de la FIFA imposée en novembre. L’homme de 60 ans a évincé Issa Hayatou du Cameroun depuis longtemps à la présidence de la CAF en 2017. Il a d'abord occupé la présidence sur une plate-forme prometteuse de réforme administrative, de transparence financière et d'une éventuelle réorganisation des compétitions. Mais tout cela a rapidement été relégué dans l'ombre par un rapport accablant sur les rapports soumis à la FIFA au printemps 2019 par Amr Fahmy, alors secrétaire général de la CAF. Fahmy a affirmé qu'il avait été obligé par Ahmad à verser 20 000 dollars de pots-de-vin sur les comptes des présidents africains de la FA et que la CAF avait encouru 830 000 dollars de frais en annulant un contrat d'équipement avec Puma en faveur d'un intermédiaire français peu connu nommé Tactical Steel. Il avait également utilisé les fonds de la CAF pour payer un pèlerinage à La Mecque pour plusieurs membres du comité exécutif. En plus de tout cela, Ahmad a été accusé d'avoir harcelé quatre femmes membres du personnel de la CAF, d'avoir modifié les statuts pour augmenter la représentation marocaine au sein de l'organisation et d'avoir dépensé plus de 400 000 dollars de la CAF en voitures en Égypte et à Madagascar, où il avait mis en place un bureau local pour lui-même. Ahmad a nié toutes les allégations. Candidats Exco, le comité de gouvernance des FAC a approuvé les candidats suivants pour l'élection de l’Exco : Wadie Jary (Tunisie) Mustapha Ishola Raji (Libéria) Djibrilla Hima Hamidou (Niger) Edwin Simeon- Okraku (Ghana) Adoum Djibrine (Tchad) Suleiman Waberi (Djibouti) Isayas Jira (Éthiopie) Feizal Ismael Sidat (Mozambique) Elvis Raja Chetty (Seychelles) Maclean Cortez Letshwithi (Botswana) Kanizat Ibrahim (Comores) Patricia Rajeriarison (Madagascar) Lawson Hogban-Latré-Kayti Edzona (Togo).