Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

I-média : un projet pour l'insertion des jeunes et la promotion de la démocratie locale.


Rédigé par Kawtar Chaat le Mardi 24 Août 2021

Lors d'une conférence de presse tenue aujourd'hui lundi, le Forum des Alternatives Maroc (FMAS) et Deutsche Welle Akademie (DWA) ont annoncé le lancement du projet i-media, cofinancé par l’Union Européenne.



I-média : un projet pour l'insertion des jeunes et la promotion de la démocratie locale.
A travers trois domaines d'intervention, le projet i-media vise à contribuer à l'insertion sociale, économique et politique des jeunes marocains, hommes et femmes, âgés de 18 à 35 ans, en favorisant l'amélioration de leur employabilité dans les métiers du journalisme et de la communication numérique, ainsi que leur implication dans la politique locale.
 
Le premier domaine d'intervention du projet i-media est la formation. Dans le but de favoriser leur insertion sociale et professionnelle dans leurs régions d'origine, un total de 200 jeunes dont 50% de femmes et 50% NEET (hors études, emploi ou formation) seront formés, pendant les trois années du projet, aux métiers du journalisme et de la communication digitale, en soutenant et en valorisant leurs capacités et leurs compétences personnelles.
 
Production et diffusion de contenus informatifs sur les élections 2021 du point de vue des jeunes du projet, c'est le deuxième domaine d'intervention. Puis, à partir de 2022, médiatisation des activités des différentes instances consultatives créées au niveau des collectivités territoriales pour mettre en évidence et prendre en compte les problèmes des jeunes et des femmes aux niveaux local et régional.
 
I-media devrait également intervenir en matière de développement des médias communautaires dans les régions à travers l’accompagnement et le soutien de 8 d’entre eux à moyen terme au niveau des aspects organisationnels et économiques.
 
Ce nouveau projet vise également à contribuer au débat public non seulement à travers ses productions médiatiques mais aussi en menant une étude sur l'efficacité de la mise en œuvre des mécanismes de démocratie participative au sein de 44 collectivités territoriales en analysant notamment la composition et le rôle des instances consultatives prévues par la loi, fait savoir FMAS dans un communiqué.

Cette étude sera suivie par la conception d'un guide de suivi des travaux de ces instances et d'une série de rencontres et tables rondes entre élus, jeunes femmes et hommes, et représentants de la société civile dans les zones du projet.
 
Le premier cycle de formation est lancé le 24 août en mode distanciel, annonce l'association, précisant que la promotion 2021 du projet concerne 48 jeunes et femmes et 8 médias communautaires sélectionnés dans les 6 régions d’implémentation du projet.

  


Dans la même rubrique :
< >