Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Huiles essentielles, répulsifs, bracelets... Comment se protéger efficacement contre les moustiques ?


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Dimanche 26 Juillet 2020

Piqûres, bruits de battement d’ailes qui empêchent de dormir... La présence de moustiques n’a rien d’agréable. Petit tour des solutions efficaces pour dire adieu aux moustiques aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.



Huiles essentielles, répulsifs, bracelets... Comment se protéger efficacement contre les moustiques ?
Un invité surprise bruyant, des piqûres qui démangent nuit et jour, des insomnies pour faire la chasse… Les vacances d’été, à la campagne comme à la mer, peuvent être perturbées par les moustiques. D’autant qu’ils ne provoquent pas uniquement démangeaisons et boutons.

Dès que la chaleur et l’humidité reviennent, les insectes volants prennent notre peau pour cible. C’est en particulier la femelle moustique qui pique pour prendre des repas protéinés de sang et se permettre d’assurer le développement de ses oeufs avant la ponte. Chaque piqûre lui permet de pondre entre 100 et 200 oeufs. Pour ne pas lui donner cette chance, il existe des méthodes anti-moustiques efficaces. Pour les faire fuir, il y a des répulsifs chimiques comme les bombes aérosols, les sprays ou les prises électriques mais aussi des répulsifs 100 % naturels qui vont permettre d’éviter les indésirables tout en protégeant sa santé.

Grand ménage pour éviter d’attirer les moustiques

Dr Fatiha Salhi, dermatologue à Rabat, prévient : « le maître-mot, c’est la prévention ». Les larves de moustiques se reproduisant dans de l’eau stagnante, le premier réflexe reste de faire la chasse à tout plan d’eau : vider les cendriers gorgés d’eau, couvrir d’une moustiquaire les bidons d’eau, vider les jouets d’enfants, secouer toute bâche et autre récipient après une ondée… Côté jardin, mieux vaut changer l’eau des plantes une fois par semaine et garder sèches les soucoupes sous les fleurs.

Moustiquaires

« Ne pas oublier la bonne vieille moustiquaire, à condition qu’elle soit bien couvrante ! », rappelle la dermatologue. « Malheureusement, les moustiques piquent même dans la journée. Certains peuvent opter pour des moustiquaires qui recouvrent leurs fenêtres, histoire de ne pas vivre l’été fenêtres closes », précise Dr Salhi. La moustiquaire fixée aux fenêtres des chambres ou au dessus des lits est une solution efficace, que ce soit pour les enfants ou les adultes. Quand il fait chaud, elle permet de dormir fenêtre ouverte sans se faire piquer.

Répulsifs classiques

En spray ou en gel, chacun peut faire son choix parmi les répulsifs chimiques, qui contiennent, au choix, trois ingrédients : diéthyl-3-méthylbenzamide (DEET), de l’IR 3535 ou de l’icaridine. « Les plus efficaces sont à base de DEET, à condition d’atteindre de 25 à 30 % de concentration », confirme Aïcha Zahi, docteur en pharmacie. Pas besoin de s’enduire tous les quarts d’heure : en général la durée moyenne de protection de ces répulsifs classiques tourne autour de quatre heures.

« À part ce DEET, peu de choses sont réellement efficaces, mais leur effet pourrait être dangereux pour la santé à long terme », déplore Dr Zahi. « Je conseille d’utiliser des répulsifs pour les vêtements, qui sont efficaces jusqu’à cinq lavages et on évite ainsi le contact direct avec la peau », ajoute la spécialiste.

Les bracelets anti-moustiques

L’innovation actuelle en matière de répulsif naturel n’est autre que le bracelet anti-moustiques. Très pratique, il est destiné à tous ceux qui n’apprécient pas l’application de lotions anti-moustiques sur leur corps. La plupart des bracelets anti-moustiques contiennent une lotion à base d’huiles essentielles. Ainsi, certains sont aromatisés au géraniol ou à la citronnelle. L’odeur de ces plantes a pour effet de faire fuir les moustiques. On notera d’ailleurs qu’un bracelet anti-moustiques a une durée de vie moyenne de 180 heures.

Les bracelets anti-moustiques s’adressent à quasiment tout le monde. Toutefois, il existe certaines exceptions. « En cas d’allergie à certaines huiles essentielles, mieux vaut l’éviter. De plus, les femmes enceintes, qui sont plus sensibles aux allergies pendant la grossesse, ne peuvent pas en porter », indique Dr Salhi.

Ce qui marche vraiment

Les boîtiers à ultra-sons ne seraient pas plus efficaces : les moustiques ne présentent aucune réaction face à des boîtiers d’ultrasons. Dans le même genre, les applications pour smartphone qui promettent de faire fuir les moustiques n’en feraient en réalité rien du tout. Mieux vaut donc se munir d’une bonne vieille moustiquaire dans sa chambre à coucher et de s’imprégner de répulsif sur la peau et les vêtements.

Meryem EL BARHRASSI

  


Dans la même rubrique :
< >