Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Tribune libre

Heure d'été : cette 25ème heure de toutes les turbulences, de toutes les divergences


Rédigé par Najib MIKOU le Samedi 17 Octobre 2020

​Un peu d'humour ne peut faire que du bien par les temps qui courent. Même pour rire de nous-mêmes ou d'une déchéance qui nous rétrograde à l'heure zéro où rien ni personne ne compte, ni même le temps et encore moins la manière de le vivre, tellement le sujet traîne, s'éternise et nous empoisonne la vie jusqu'à la déprime.



Najib Mikou, Expert en Prospective et Etudes Stratégiques
Najib Mikou, Expert en Prospective et Etudes Stratégiques
En cette fin du mois d'octobre, nos pendules resteront à l'heure.... d'été. Se basant sur des résultats de sondages d'opinion et d'études réalisés, mais qui n'ont jamais été rendus publics, le gouvernement a fini par renoncer à l'alternance transitoire de l'heure d'été, d'hiver et du Ramadan, pour faire le choix de la 25ème heure, sans pour autant en référer à personne et tout en faisant durer le suspens. 

Sauf revirement, plus que l'heure d'été, la 25ème heure, pour toute l'année ou presque, n'en déplaise à l'horloge biologique et au temps social des marocains.

Des considérations financières auraient fortement pesé pour justifier que tout bascula vers l'heure d'été, dont l'hiver qui se résigne à s'aligner à l'heure ambiante en se mettant lui-même à la saison d'été, tellement les pluies s'y font de plus en plus rares. 

Les caisses de l'Etat gagneraient, dit une source autorisée, quelques 35 ... millions de ....dhs chaque .... année, grâce à l'heure d'été étendue sur toute l'année ou presque. 

Il est à parier que les marocains seraient prêts à verser 1 dh chacun par an au Trésor, ce qui lui fait les 35 millions de dhs de gain que générerait l'application de l'heure d'été, pourvu qu'on leur maintienne leur heure biologique et leur temps social qui correspondraient plutôt à l'heure d'hiver.

Pour 35 millions de dh qui ne représentent même pas 1/10000 du budget général de l'Etat, on décide de perturber tout un pays, toute une société, du nouveau-né jusqu'au plus âgé !!! 

Combien de milliards de dh a-t-on engagé juste en ces temps du Coronavirus pour sauvegarder une cohésion sociale qui a été mise à mal en raison des ravages qu'il a causés ?!!! Rien n'est jamais perdu ni jamais trop cher payé, que l'on doive dépenser pour cela. 

Est-il besoin de rappeler ici qu'il n'y a aucun prix, aucun, à la sérénité et à la paisibilité personnelle et collective de nos concitoyens? Leur valeur est sans prix, inestimable. Qui plus est quand il s'agit de l'heure du réveil, de l'école, du travail, des prières, du sommeil. Qui plus est quand la contrepartie serait quelques sous ou quelques milliards de sous. 

Quant à un supposé gain économique dont profiteraient nos opérateurs économiques orientés export, est-il nécessaire de rappeler ici que l'heure de l'exportateur est celle de ses marchés et non jamais celle de son pays. C'est celle-là même qui lui édicte toute son organisation et sa planification de travail et de production. 

Sinon qu'aurait été "l'heure de vie" des pays asiatiques dont le décalage de plusieurs heures notamment, avec l'Europe et des États-Unis, ne les empêche nullement de les approvisionner au jour et à l'heure convenus avec leurs dizaines de milliers de clients. Et vice et versa. 

Quand bien même on ait fait des sondages, des études et des démonstrations les plus savantes, le choix de "l'heure de la vie" devrait être soumis à Référendum; lesdits sondages, études et démonstrations ne devant servir qu'à dégager des tendances et à anticiper une gouvernance. 

Le Référendum est un moment foncièrement démocratique où toutes les thèses, antithèses, arguments et contre-arguments se bousculent, s'affrontent, et où le choix final revient à une volonté populaire très largement majoritaire, dépassant au moins les 2/3, car il s'agit bien de "l'heure de la vie". 

Ce faisant, et quel qu'en soit le résultat, le peuple en sortira gagnant, encore plus convaincu, encore plus fier, encore plus respecté, parce qu'il aura lui-même choisi et assumera son propre choix de "l'heure de sa vie" qu'il estime lui convenir le mieux.

Najib Mikou,
Expert en Prospective et Etudes Stratégiques

  



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Octobre 2020 - 08:47 Hier, l’avenir était meilleur !

Lundi 19 Octobre 2020 - 10:41 2021 l’année de tous les télescopages