L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Heure d’été : Et si on prenait les choses en main ?


Rédigé par Rime TAYBOUTA le Jeudi 18 Avril 2024



Heure d’été : Et si on prenait les choses en main ?
Cela fait presque une semaine que nous revivons au rythme de l’heure d’été, après une pause ramadanesque, accueillie chaque année à bras ouverts par les Marocains. Comme à l’accoutumée, ce changement d’heure controversé ravive le débat sur la pertinence de cette mesure, dont on ne connaît toujours pas l’effet réel sur notre économie, six ans après sa mise en œuvre. En 2018, elle fut instaurée sans doute à la faveur de sa généralisation en Europe où se situent nos principaux donneurs d’ordres et ordonnateurs de commandes. Pourtant, même au sein du territoire européen, le sujet fait débat, et plusieurs Etats affichent des réticences par rapport à l’harmonisation de l’heure légale, mais finissent par s’assujettir afin d’éviter le patchwork des fuseaux horaires dans la zone euro. Il en est de même à l’échelle mondiale, alors que plusieurs pays comme l’Argentine, la Tunisie, l’Egypte, la Turquie, la Russie et l’Arménie ont décidé d’abandonner les changements d’heure saisonniers. Avec la multiplication des appels au développement durable et à l’optimisation énergétique, cette mesure pourrait apparaître salutaire. Mais l’est-elle vraiment ?

Dans un contexte mondial marqué par les tensions géopolitiques, et où le Maroc, conscient de la défaillance du modèle économique européen, n’a eu de cesse de diversifier ses partenariats en dissociation continue avec les diktats de la proximité géographique et chronologique, l’argument économique ne semble plus tenir la route. Et il va sans dire que pour les millions de Marocains, qui se sont réveillés du mauvais pied dans la matinée de dimanche dernier, la désagréable sensation de boule au ventre et de temps qui file plus vite que son ombre, c’est un sentiment de lassitude qui domine. Pourtant, il existe bien un moyen pour prendre son destin en main. Il s’agit de l’usage des pétitions dans le façonnage des politiques publiques, qui se présente comme ultime solution pour en finir avec la fâcheuse question de l’heure d’été, surtout que les pouvoirs publics tiennent beaucoup à cette étrange harmonisation horaire avec l’UE. En 2023, le gouvernement a adopté un projet de décret visant à simplifier les conditions d’exercice de ce droit constitutionnel peu exercé par les Marocains. Il est peut-être temps d’arrêter de râler pour commencer à agir. 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News