Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Guinée - Participation de la société civile : Création d’un Cercle de réflexion et d’action stratégique


Rédigé par W. S. le Lundi 23 Août 2021



Guinée - Participation de la société civile : Création d’un Cercle de réflexion et d’action stratégique
Le landernau politico-civil vient de s’enrichir d’une nouvelle organisation. Il s’agit de la naissance du Cercle de Réflexion et d’Action Stratégique (CRAS), un forum fondé à l’initiative d’acteurs politiques signataires du présent document pour échanger sur la situation économique, sociale, culturelle et politique du pays.

Selon les initiateurs, CRAS est un espace de donner et de recevoir autour des préoccupations majeures de la Guinée dont la légitimité appartient à tous ses enfants. C’est une plateforme ouverte à toutes et à tous, qui transcende les clivages politiques et idéologiques ; un cadre permanent de dialogue, de discussions, de critique, d’autocritique, de contribution intellectuelle, de propositions pour un meilleur devenir de notre pays et un accomplissement total de notre destin commun.

« Chers compatriotes, la Guinée sera ce que nous souhaiterons qu’elle soit, et ce, dans le respect de la diversité des valeurs et de la pluralité d’opinions, et dans la capacité de rassemblement national face aux défis actuels et futurs », lit-on dans le communiqué publié à cet effet.

« Il est évident que cette plateforme n’est pas la première du genre. Il en a existé, existe et existera encore, aussi longtemps que le peuple de Guinée et les besoins infinis de la société humaine existeront. Cependant, la particularité, la singularité, l’authenticité, et surtout la nouveauté de ce forum démocratique et républicain réside dans la coexistence de ses fondateurs appartenant aux croyances politiques, idéologiques et démocratiques différentes », explique Patrice Kourouma, l’un des membres fondateurs.

Enfin, CRAS est un nouveau paradigme politique qui consiste à se parler, à se rencontrer, à échanger sur la Guinée, à sortir de son retranchement politique partisan ; en mettant en avant l’intérêt général du pays qui exige la contribution des uns et des autres. Un espace de franc-parler sur le constat des diagnostics observés, les solutions à proposer sur le présent et l’avenir du pays.
W. S.

  


Dans la même rubrique :
< >