Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Guerre en Ukraine : Les Marocains de Russie rassurent leurs familles


Rédigé par Anass Machloukh le Samedi 26 Février 2022

Après l’éclatement de la guerre en Ukraine, plusieurs familles marocaines se posent des questions sur le sort des leurs, étudiants qui habitent dans des villes limitrophes des zones de combat en Ukraine. Sollicités par L’Opinion, des étudiants ont accepté de témoigner, rassurant ainsi que la vie poursuit son cours normal en Russie malgré le risque d’une riposte ukrainienne. Un scénario fort improbable mais que redoutent les familles marocaines qui craignent également une suspension des transferts d’argent par le système financier international en cas de nouvelles sanctions sur la Russie. Témoignages.



Alors que les armes retentissent en Ukraine suite à l’invasion de l’Armée russe, le sort des étudiants marocains dans les Universités ukrainiennes ne cesse de préoccuper l’opinion publique nationale. Idem pour les étudiants établis en Russie, dont les familles se posent des questions sur leur situation bien que leur pays de résidence ne soit pas un théâtre de guerre. Ces familles craignent que le territoire russe, notamment les villes limitrophes de l’Ukraine ne soient également visées par des bombardements en représailles. A cela s’ajoute le risque d’une isolation de la Russie dont le système financier pourrait être coupé du système international à cause des sanctions des pays occidentaux. 

Jusqu’à présent, la vie poursuit son cours normal, rassure Issam, étudiant en médecine dans la ville de Krasnodar et qui a accepté de nous donner son témoignage à l’instar de ses camarades. Selon lui, les banques russes fonctionnent correctement si bien que tout le monde peut recevoir les virements et les transferts d’argent. 

“Tout se passe bien ici dans cette ville, la situation est tellement calme et normale que nous n’avons pas l’impression qu’il y a une guerre”, renchérit Yasser, étudiant en médecine dans la ville de Voronej, qui ajoute que les Universités sont toujours ouvertes et rien ne laisse augurer que la guerre puisse toucher le territoire russe. 

La situation est tout aussi normale dans les villes du sud de la Russie, nous confirme Hassan, qui habite à Maïkop. “Nous sommes très loin du théâtre des opérations et aucune menace de riposte de l’Armée ukrainienne ne pèse sur les zones russes”, affirme notre interlocuteur. 

En effet, les réseaux sociaux des groupes d'étudiants marocains en Russie ne tarissent pas de commentaires de leurs familles qui demandent de leurs nouvelles. Ainsi, les étudiants que nous avons interrogés veulent transmettre un message pour rassurer leurs familles au Maroc que tout se passe bien en Russie actuellement. 

L’Ukraine demeure le principal théâtre de la guerre qui a éclaté il y a quelques jours suite à l'offensive de l’Armée russe qui s’est approchée de la capitale Kiev.  Avant même le début de la guerre, le Maroc avait conseillé à ses ressortissants de rentrer au pays et plusieurs étudiants sont revenus à la mère patrie dans le cadre de vols spéciaux. S’agissant du reste des étudiants, l’Ambassade du Maroc à Kiev a mis à leur disposition des lignes de communication pour les accompagner dans cette épreuve difficile.