L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Guerre des variants : gare à la syncope économique !


Rédigé par Saâd Jafri le Dimanche 28 Novembre 2021



Guerre des variants : gare à la syncope économique !
C’était il y a un peu plus d’un mois. La reprise s’annonçait prometteuse et les institutions économiques nationales et internationales spéculaient sur un rebond de croissance au Maroc de 6 % en rythme annuel. Or, voici qu’au fil des heures qui s’égrènent, la recrudescence épidémiologique s’invite, avec l’apparition de ce nouveau variant « Omicron », alors que le traumatisme de la vague Delta taraude toujours les esprits des Marocains.

Pour bon nombre d’entre eux, le moment était venu de tourner la page, de retrouver la liberté et de relancer à bride abattue la machine économique, surtout que la campagne nationale de vaccination va bon train, avec plus de 24 millions de primovaccinés. Mais avec l’inquiétude qui pousse les Etats à se barricader, dont le Maroc qui a suspendu tous les vols directs de passagers à destination du territoire national pour une durée de deux semaines, l’espoir d’un retour imminent à la vie normale s’évapore graduellement et les prévisions de relance s’assombrissent, surtout pour des secteurs tels que le tourisme qui accuse un énième coup de massue après une saison estivale en deçà des attentes des professionnels.

Mais loin de l’affolement médiatique qui accompagne l’apparition de chaque nouveau variant, il s’impose de ponctuer que si ce «redoutable» Omicron s’avère plus transmissible, insidieux, voire même plus virulent que Delta, une éventuelle vague au Maroc serait certes plus forte, mais aussi moins meurtrière que les précédentes étant donné que le corps médical est mieux armé face au Covid et que les Marocains ont acquis les bons réflexes au fil des vagues.

Par contre, son coût économique sera sans aucun doute élevé, d’où la nécessité de chercher un équilibre subtil entre la préservation des avancées épidémiologiques acquises durant les deux dernières années et les réalisations économiques obtenues durant les deux dernières décennies. Car, à ce stade, une nouvelle syncope économique n’est pas une option.


Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Août 2022 - 16:28 A la recherche du blé précieux !






🔴 Top News