L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Grogne des étudiants médecins : La réaction de Miraoui


Rédigé par Malak EL ALAMI Lundi 11 Décembre 2023

Au moment où les étudiants en médecine, dentaire et pharmacie protestent, depuis septembre dernier, contre la réduction du temps de formation passée de 7 à 6 ans, la tutelle a rappelé, lors de son passage ce lundi 11 décembre à la Chambre des Représentants, les tenants et aboutissants d’une telle décision.



Conscient de l’importance de l’élément humain, a dit Miraoui, « notre département a veillé sur le renforcement des capacités humaines dans le secteur de la santé », confortant ainsi le chantier royal de la généralisation de la protection sociale et les objectifs du Nouveau Modèle de Développement.
 
Pour mener à bien ce chantier, « notre ministère a pris une série de mesures, notamment l’augmentation du nombre de sièges pédagogiques consacrés à la formation de ces cadres ». La preuve en est que « 37% d’étudiants de plus ont retrouvé leurs places dans ces instituts de formation », a-t-il expliqué.

En outre, « à ces actions s’ajoutent la création de trois nouvelles facultés de médecine, la refonte du système de formation actuelle à travers l’intégration du digital et de la télémédecine, ainsi que la réduction de la durée des études en médecine à 6 ans », a-t-il poursuivi. L’objectif global étant de remédier à la pénurie de ressources humaines et leur répartition inéquitable entre les régions.

« Ces changements ont fait l’unanimité de toutes les composantes, à savoir : les Doyens et les Présidents des Instituts supérieures publiques », a-t-il précisé.
 
Pour rappel, le débrayage des étudiants médecins inclut le boycott des cours théoriques au niveau de toutes les Facultés et la suspension des stages au sein des différents services des centres hospitaliers, à l’exception des urgences et des services de réanimation.
 
Cette grève nationale est une forme de protestation des étudiants, dit-on, contre la décision relative à la réduction de la durée des études en médecine à 6 ans, entrée en vigueur dès cette année universitaire et qui se rapporte aux étudiants en 1ére, 2éme, 3éme et 4éme années.
 
Elle intervient, dans cette optique, en application de l’arrêté du ministère de l’enseignement supérieur concernant le cahier des normes pédagogiques nationales du diplôme de docteur en médecine, publié au Bulletin Officiel du 13 mars 2023.
 
 
 








🔴 Top News