L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Grèves des médecins : Le gouvernement s’engage à relancer le dialogue social


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 2 Décembre 2021

Au moment où les syndicats des médecins du service public annoncent une grève nationale, le gouvernement se montre compréhensif à l’égard de leurs revendications, et promet de renouer le dialogue social sur la réforme du système de santé. Détails.



Grèves des médecins : Le gouvernement s’engage à relancer le dialogue social

Le gouvernement ne tournera jamais le dos aux sacrifices des professionnels de la Santé et leurs efforts consentis pendant de la crise sanitaire, c’est ainsi qu’a répondu le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, aux médecins et infirmiers en colère et qui se sont mis en grève ce jeudi, interrogé sur ce point lors de la conférence de presse tenue en marge de la réunion du Conseil du gouvernement. A l’appel de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT), plusieurs médecins ont annoncé une grève pour revendiquer la reprise du dialogue sociale concernant leur dossier revendicatif. 

Le ministre a tenu à rassurer les médecins grévistes et tous les syndicats concernés, en faisant part de la volonté du gouvernement de restaurer le dialogue social, au moment où l’Exécutif prépare la nouvelle réforme du système de Santé. 

« Le gouvernement comprend les souffrances des médecins et du personnel soignant », a précisé Mustapha Baitas, ajoutant que l’Exécutif est déterminé à dialoguer avec les syndicats à propos de leurs conditions de travail et de leurs revendications. « C’est grâce aux multiples sacrifices et à l’abnégation des médecins que nous sommes parvenus à maîtriser la pandémie », a-t-il poursuivi. 

En effet, les syndicats ont annoncé, mercredi, une grève nationale, justifiant leur démarche par la volonté d'exprimer leur colère et de protester contre leurs conditions de travail qu’ils jugent « misérables », selon le communiqué. Cette grève ne concerne pas les services d’Urgence et ceux de Réanimation. 

La colère des médecins du secteur public ne date pas d’aujourd’hui. Ils l’ont exprimée depuis des années, lors du mandat du gouvernement précédent. Conscient de la nécessité de réformer le secteur de la Santé, l’actuel Exécutif a promis une nouvelle réforme qui va revoir les conditions de travail de tout le personnel médical, en mettant en place une nouvelle fonction publique de santé. Ceci devrait faire l’objet de concertations régulières entre le ministère de tutelle et les syndicats. C’est en tout cas l’engagement que prend l’Exécutif par la voix de son porte-parole.  









🔴 Top News










 
Other