Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Gratuité du vaccin pour tous : les implications d’un geste Royal


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 10 Décembre 2020

A quelques jours du lancement de l’opération de vaccination massive au Maroc, le Souverain a donné Ses instructions au gouvernement pour l’adoption de la gratuité du vaccin anti-Covid. Il faudrait ainsi prévoir une enveloppe budgétaire qui pourrait dépasser les 200 millions de dollars.



Alors que des millions de Marocains s’interrogeaient sur le prix de la vaccination anti-Covid, SM le Roi Mohammed VI a tranché, mardi 8 décembre, sur la question en donnant Ses Hautes Instructions au gouvernement pour l’adoption de la gratuité du vaccin au profit de tous les Marocains. Une décision qui s’inscrit dans le cadre des orientations royales visant le lancement, dans les prochaines semaines, d’une opération de vaccination massive contre cette épidémie et qui place le Maroc dans la liste des rares pays qui accordent un accès gratuit pour tout le monde.

Cette décision se présente également comme la solution adéquate «pour s’immuniser contre le virus et contenir sa propagation dans la perspective d’un retour progressif, par la Grâce de Dieu, des citoyens à leur vie normale dans la quiétude et la sécurité», indique un communiqué du Cabinet Royal.

Ainsi, le Royaume mise sur une adhésion massive des Marocains à la campagne de vaccination, du fait qu’au-delà d’un certain seuil de personnes immunisées, la propagation du virus se voit significativement ralentie, faute d’avoir suffisamment d’humains à infecter. Selon le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, il faudrait vacciner au moins «60% de la population pour aboutir à l’immunité de groupe».

Un objectif désormais atteignable, puisque le geste Royal noble a fait sauter le dernier verrou qui empêchait les Marocains d’adhérer à la très attendue campagne de vaccination.

Coût de l’opération «Vaccin pour tous»

Le Maroc vise à vacciner 80% des plus de 18 ans avec, à terme, l’objectif de généraliser le programme à toute la population âgée de plus de 18 ans, soit près de 25 millions d’habitants. Une opération qui requiert environ 50 millions de doses. Le prix des 20 millions de doses, qui ont été commandées auprès d’AstraZeneca, varierait entre 80 et 140 millions de dollars, selon des informations qui nous ont été récemment communiquées par Dr Samir Machour, pivot de l’importante opération d’approvisionnement du Maroc en vaccins du géant anglosuédois. Ce dernier avait indiqué que le prix d’achat de ce dernier variera entre «4 et 7 dollars la dose et que le prix par patient sera probablement de 8 à 14 dollars pour les deux doses nécessaires à la vaccination».

Au cas où le vaccin chinois de Sinopharm (dont le Maroc recevra 10 millions de doses avant fin 2020 et probablement davantage en 2021) est mis en vente au même prix que celui d’AstraZeneca, il faudrait prévoir une enveloppe budgétaire qui varie entre 120 et 210 millions de dollars, pour 30 millions de doses.

Outre les ressources financières, le Maroc a mobilisé 2880 points de vaccination, en vue de réussir cette opération d’envergure, prévue en plusieurs étapes et sur un délai de trois mois.

Pour ce qui est de la fiabilité du vaccin, il importe de rappeler que les membres du Comité national technique de vaccination ont été unanimes à affirmer qu’aujourd’hui, les résultats des essais cliniques démontrent qu’à l’exception de quelques effets ordinaires accompagnant tout vaccin, comme les maux de tête, une rougeur ou encore des courbatures, le vaccin anti-Covid-19 n’a pas de graves effets secondaires.

Saâd JAFRI

Repères :

Campagne de vaccination AstraZeneca : résultats validés par The Lancet
Le vaccin anti-Covid-19 développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford est devenu mardi 8 décembre le premier à voir ses résultats d’efficacité validés par une revue scientifique, The Lancet. La publication de ces résultats, passés au crible par des scientifiques indépendants, confirme que ce vaccin est efficace à 70% en moyenne, conformément à ce qu’avait annoncé AstraZeneca le 23 novembre. C’est l’un des trois vaccins les plus avancés, un an seulement après l’apparition de cette nouvelle maladie.

Sinopharm : la FDA of China demande plus de précisions
Le régulateur Food and Drug Admnistration (FDA) of China a demandé des précisions à Sinopharm avant d’approuver le vaccin. La procédure d’approbation est donc toujours en cours. Le journal chinois «Global Times» a indiqué le 7 décembre que Sinopharm a précisé dimanche dernier qu’il continuait d’améliorer ses données de dernière minute suite aux commentaires et à la demande du régulateur chinois. Ledit vaccin a été homologué le 9 décembre, aux Emirats Arabes Unis. Le ministère émirati de la Santé a examiné les résultats des essais de phase III de Sinopharm, qui montrent que ce vaccin a une efficacité de 86% contre la contamination Covid-19. L’analyse montre également que le vaccin a un taux de séroconversion de 99% en anticorps neutralisants et une efficacité de 100% dans la prévention des cas modérés et graves de la maladie.