Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Grande rafle du coronavirus : 53.413 interpellés en un mois


Rédigé par Hajar Lebabi le Mercredi 22 Avril 2020

3.277 personnes ont été interpellées au cours des dernières 24h, pour non-respect des mesures de confinement. Ceci élève le total à 53.413 arrestations, depuis la déclaration de l’état d’urgence par les autorités.



Alors que 3.277 personnes ont été interpellées au cours des dernières 24h, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a déclaré, dans un communiqué, qu’un total de 53.413 personnes ont été arrêtées depuis le début du confinement. 28.869 d’entre elles ont été déférées devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue. Ces arrestations s’étalent sur l’ensemble du Royaume.

Réparties sur l’ensemble des préfectures de police et de la sûreté régionale et provinciale, 7.437 interpellations concernent la préfecture de police de Casablanca, 7.147 celle de Rabat et 5.538 concernent la préfecture de police de Kénitra. A Marrakech, 4.938 personnes ont été interpellées, et 4.760 ont été arrêté à Oujda. La préfecture de police d’Agadir a procédé à 3.860 arrestations, tandis que la sûreté provinciale de Salé a interpellé 3.244 personnes. 2.826 individus ont également été arrêtés par la préfecture de police de Meknès, et 2.069 personnes par la préfecture de police de Béni Mellal. Quant à la préfecture de police de Tétouan, 2.192 individus ont été interpellées et 1.571 ont fait l’objet d’arrestations à Fès. Les éléments de la sûreté provinciale d’El Jadida ont arrêté 1.451 personnes, un chiffre qui dépasse légèrement ceux de Settat et Tanger, avec 1.334 et 1.238 arrestations. A Ouarzazate, 1.060 personnes ont été interpellées par les autorités et 868 individus ont connu le même sort à Laâyoune. La sûreté régionale d’Errachidia a arrêté 666 personnes, celle de Safi 487 individus et 501 à Taza. Le nombre d’arrestations le plus bas a été enregistrés à la ville d’Al Hoceima, avec 226 interpellations.

La DGSN assure, dans ce cadre, que ses services continueront d'intensifier les opérations de contrôle dans toutes les villes et de coordonner leurs interventions avec les différentes autorités publiques en vue d'imposer l'application stricte et ferme de l'état d'urgence, à même de garantir la sécurité sanitaire de l'ensemble des citoyens.