Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Google-SFI : Le numérique en Afrique, une perspective d’avenir


Rédigé par Siham MDIJI le Mardi 17 Novembre 2020

Malgré les défis à surmonter en termes d’économie numérique, celle-ci pourrait représenter 180 milliards de dollars de l’économie africaine d’ici 2025, a indiqué Google et la Société Financière Internationale (SFI).



Stephanie von Friedeburg, directrice des opérations de la SFI.
Stephanie von Friedeburg, directrice des opérations de la SFI.
Dans leur rapport conjoint intitulé « e-ConomyAfrica 2020 », publié mercredi 11 novembre, Google et la Société Financière Internationale (SFI), examinent le paysage Internet du continent et détaillent comment les entrepreneurs technologiques créent une économie numérique résiliente et transformatrice qui contribue à stimuler l’innovation, à créer des emplois et à réduire la pauvreté.

Ils ont, par ailleurs, estimé que l’économie numérique a le potentiel de contribuer pour 180 milliards USD à l’économie africaine, d’ici 2025. «L’économie numérique peut et doit changer le cours de l’Histoire de l’Afrique», a déclaré Stephanie von Friedeburg, directrice des opérations de la SFI.

Selon le même document, cela s’inscrit dans le cadre du développement rapide de la connectivité et des services numériques, et l’exploitation de ce secteur pourrait accélérer la croissance économique du continent avec une contribution potentielle allant jusqu’à 712 milliards USD d’ici 2050. 

Le document ajoute que cette amélioration sera le fruit d’un accès accru «à une connectivité internet plus rapide et de meilleure qualité, d’une population urbaine en expansion rapide, de l’engagement de l’Afrique à créer le plus grand marché unique du monde dans le cadre de la ZLECAF, et surtout d’un écosystème dynamique porté par des startups technologiques en croissance ».

Avec environ 700.000 startups technologiques actives sur le continent et dans le contexte sanitaire actuel de la Covid-19, «c’est le moment opportun pour exploiter la puissance des startup technologiques du continent pour trouver des solutions indispensables à l’amélioration de l’accès à l’éducation, aux soins de santé et assurer une reprise plus solide», a indiqué Mme Friedeburg. 

Généralisation de l’Internet
Le nombre de personnes ayant accès à Internet est passé à plus de 520 millions, soit 40% de la population du continent, et ce, depuis le début des années 2000. Ce nombre, selon Google et SFI, devrait augmenter de 11% au cours de la prochaine décennie, pour atteindre 75% de la population et, par la même occasion, créer 44 millions d’emplois, surtout dans le secteur informel.

En somme, ils considèrent que, malgré la répercussion de la Covid-19, l’économie numérique africaine devrait être résiliente du fait qu’elle a été soutenue par des secteurs tels que l’e-commerce, l’e-logistique, etc., qui connaissent actuellement une forte croissance avec l’irréversible changement d’habitudes des consommateurs.

Siham MDIJI 

  


Dans la même rubrique :
< >