Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Gestes barrières à la plage : Gare à la deuxième vague !


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Vendredi 10 Juillet 2020

Alors que les vacances d’été ont débuté au Maroc, nombreux sont ceux à profiter de la plage et des plans d’eau, après des mois de confinement. La chaleur et le soleil obligent en revanche à adopter de nouvelles règles d’hygiène pour un été et des vacances en toute sécurité.



Gestes barrières à la plage : Gare à la deuxième vague !
Cet été, le Coronavirus part en vacances avec nous. Les premiers vacanciers ont pu retrouver le grand air de la plage, de la montagne... Mais attention, le Coronavirus circule toujours et il faut continuer de respecter les gestes barrières pour éviter une deuxième vague à la rentrée... et un éventuel reconfinement.

Les vacances sont là, et le Coronavirus sévit toujours. Il ne faut donc pas abandonner les gestes barrières comme le lavage des mains, le port du masque, la distanciation, et l’usage des solutions hydroalcooliques. Sur la plage, à la piscine ou en pleine nature, le Coronavirus va bouleverser nos habitudes cet été. Quelles sont les recommandations et les règles à respecter ?

Changer plus fréquemment de masque
 
Le masque est sûrement l’outil le plus plébiscité pour limiter les risques de transmission du Coronavirus, avec les mesures de distanciation physique. Mais qu’en est-il de l’usage de ce dernier pendant les vacances estivales ?

Pour rappel, les masques chirurgicaux et en tissu ont une durée de vie de quatre heures. Seulement en été, qui dit chaleur dit transpiration. Sous cet effet, ils vont s’humidifier et donc perdre en efficacité. « Tout dépend de la transpiration de la personne, mais dans tous les cas il faudra les changer plus fréquemment », souligne Ilham Adouan, médecin infectiologue au CHU Ibn Rochd de Casablanca. Comment savoir qu’il est temps ? Le masque commence à coller à la peau et la zone couverte donne l’impression d’être dans une étuve.

Pour des questions de confort, Dr Adouan conseillerait de privilégier le masque chirurgical durant l’été, « ceux en tissu, généralement fabriqués en fibres polyester, réagissent à la chaleur et peuvent provoquer des rougeurs et des irritations sur le visage », explique la spécialiste. 

À la plage

Depuis le 24 juin, et le début de la seconde phase du déconfinement, il est autorisé de lézarder au soleil sur les plages marocaines. Terminé le mode dynamique qui imposait de marcher, nager ou courir sur la plage mais pas de s’allonger sur sa serviette. Néanmoins, les habitudes des vacanciers vont être bouleversées : Les seules règles s’appliquant aux plages sont désormais le respect des gestes barrières et de la distanciation physique, ainsi que l’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes. 

« Il n’y a pas d’élément factuel sur la capacité du virus à survivre dans l’eau. Le risque majeur vient donc de la promiscuité des nageurs. D’où l’importance de respecter les mesures générales de distanciation physique pour prévenir les risques d’infection », indique Dr Ilham Adouan.

Gel hydroalcoolique, soleil et plage font-ils bon ménage ?

Avec la saison estivale, les précautions anti-Covid-19 demeurent, mais attention : certains gels et solutions hydroalcooliques (SHA), utiles pour la désinfection, ne doivent pas être utilisés les mains mouillées car cela peut provoquer des irritations.

Les solutions de désinfection contre les bactéries, les virus et les champignons ne sont pas des produits de lavage des mains. Les utiliser sur des mains mouillées dilue les composants et fait perdre à la solution de son efficacité mais s’avère également dangereux. Et pour cause, l’alcool contenu dans le produit peut entraîner des irritations et des tâches sur la peau en cas d’exposition au soleil. « La barrière cutanée est abîmée et ne remplit plus aussi bien son rôle d’isolant. Cela peut provoquer ce que l’on appelle une dermite en breloque, soit dans un premier temps une brûlure, une irritation, qui se transformera dans un second temps en tâche brune », détaille Dr Salwa Chaoui, dermatologue. En résumé, sur une plage ou au bord d’une piscine: Lavez-vous les mains normalement pour éliminer les souillures et n’utilisez pas les gels et solutions hydroalcooliques. « Si vos mains doivent être désinfectées, utilisez une solution désinfectante sur une peau sèche, et évitez les produits parfumés ou contenant du peroxyde d’hydrogène », indique la dermatologue. 

Enfin, le savon reste un bon moyen pour éliminer les virus, mais « si un savon en pain reste efficace dans l’eau de mer, un savon liquide, lui, n’a pratiquement aucune efficacité anti-infectieuse dans l’eau salée », conclut la spécialiste. 

Meryem EL BARHRASSI



  


Dans la même rubrique :
< >