L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

Gazoduc transsaharien : l’Algérie s’entend avec le Nigeria et le Niger


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 29 Juillet 2022

L’Algérie, le Nigeria et le Niger ont signé un mémorandum d’entente pour la concrétisation du projet de gazoduc transsaharien. Un projet sur lequel Alger parie pour concurrencer le Gazoduc reliant le Maroc et le Nigeria. Détails.




Au moment où le projet de gazoduc Maroc-Nigeria avance dans sa phase d’étude, l’Algérie emploie toutes ses forces pour imposer son projet concurrent « le gazoduc transsaharien ». Jeudi, L’Agence de presse algérienne (APS) a annoncé que les ministres de l'Énergie algérien, nigérian et nigérien ont signé un Mémorandum d'entente de concrétisation du projet du Gazoduc Transsaharien (TSGP).

Du côté algérien, ce mémorandum a été signé par le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab. Pour leur part, le Nigéria et le Niger ont été représentés respectivement par le ministre d'Etat des Ressources pétrolières, Timipre Sylva et le ministre de l'Energie et des Energies renouvelables, Mahamane Sani Mahamadou.

Les trois pays se sont entendus afin de concrétiser ce projet suite à la 3e réunion ministérielle tripartite, tenue au Centre international des conférences (CIC). Cette réunion, rappelle la même source, a été consacrée à l'examen de l'ensemble des aspects du projet notamment l'état d'avancement de la mise en œuvre de la feuille de route arrêtée à Abuja (Nigeria), et ce, dans le cadre des travaux de la Task Force composée des experts des trois pays.

Ce pipeline, rappelons-le, va s’étendre sur une distance de 400 kilomètres, reliant ainsi les trois pays.
Pour l’Algérie, ce projet est d’une importance vitale, d’autant que le voisin de l’est veut à tout prix concurrencer le gazoduc entre le Maroc et le Nigeria, qui devrait relier 13 pays pour lier le Nigéria à l’Europe. L’entente entre Rabat et Abuja a été concrétisée par un accord signé en 2016. Le méga projet avance de très bonnes conditions, selon la Directrice de l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), Amina Benkhadra. Celle-ci a fait cette annonce, début juillet, lors de la 33ème session extraordinaire du Crans Montana Forum Africa.

D'une longueur de 5.660 kilomètres et mobilisant un budget de plusieurs milliards de dollars, cette infrastructure gazière favorisera l'intégration économique régionale. Le pipeline va traverser treize les pays côtiers d'Afrique de l'Ouest ( Bénin, Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Liberia, Sierra Leone, Guinée, Guinée-Bissau, Gambie, Sénégal et Mauritanie), pour se terminer à Tanger, au Maroc, et à Cadix, en Espagne.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Août 2022 - 13:12 Sécheresse : L’Europe de mal en pis







🔴 Top News










 
Other