L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Gazoduc Atlantique-Afrique : Solvabilité indiscutable !


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 7 Décembre 2023



Gazoduc Atlantique-Afrique : Solvabilité indiscutable !
En 2016, après l’annonce en grande pompe de l’imposant projet de gazoduc reliant le Maroc et le Nigeria par la façade atlantique, la presse de tous bords, principalement française et algérienne, s’interrogeait sur la solvabilité dudit chantier. Au moment où d’aucuns y voyaient un simple effet d’annonce, Rabat et Abuja se voulaient rassurants en lançant une étude de faisabilité, accompagnée du tracé du pipeline, qui devait parcourir initialement près de 4.000 km. Sept ans plus tard, le projet non seulement prend forme, mais s’élargit également pour couvrir quelque 7.000 km, en traversant 13 eaux territoriales, dans l’ambition de répondre aux besoins énergétiques de près de 400 millions de personnes dans 11 pays africains. Et si durant les dernières années, les sources d’investissements étaient le grand point d’interrogation qui planait sur le projet, 2023 a été l’année de toutes les annonces de financement, à l’image de celle du NNPCL (Nigerian National Petroleum Corporation Limited), qui est prêt à financer 50% du coût total du gazoduc.

Aujourd’hui, avec la visite Royale aux Emirats Arabes Unis, ce mégaprojet prend une dimension encore plus importante, qui consiste à établir un espace afro-atlantique fort et prospère, qui permettrait aux pays de la région de bénéficier des opportunités offertes par le marché africain, longtemps exploité par l’Occident. D’où l’appellation claire et précise de «Gazoduc Atlantique-Afrique» dans le mémorandum signé entre Rabat et Abou Dhabi. Une appellation sciemment choisie pour souligner l’essence foncièrement inter-régionale de ce projet qui affiche également des ambitions internationales, notamment vers l’Europe. Le pipeline tirera en effet profit de la nouvelle stratégie atlantique du Royaume, qui placera le pays en tant que plaque tournante entre l’Atlantique, la Méditerranée et l’espace sahélo-saharien, entre bien évidemment l’Orient et l’Occident. C’est dire que tous les projecteurs sont désormais tournés vers cet Atlantique par lequel passera le très attendu Gazoduc. Et avec l’afflux des dirhams émiratis, la question de la solvabilité passera certainement à la trappe.







🔴 Top News