L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Gaming : Tour de vis de Pékin sur les jeux online


Rédigé par S. A. le Mercredi 1 Septembre 2021



La Chine vient d’annoncer son intention de durcir sa régulation concernant l’accès des moins de 18 ans aux jeux en ligne. Cette catégorie ne pourra dorénavant jouer que 3 heures par semaines aux jeux vidéo en ligne. Une décision qui vise à lutter contre l’addiction à ce type de jeux. Pékin avait déjà interdit l’accès aux serveurs online entre 22 heures et 8 heures, et limiter cet accès 90 minutes par jour en semaine et 3 heures durant le weekend.

Les jeunes chinois sont pour rappel, de grands consommateurs de jeux vidéo, certains pouvant passer des journées entières devant leur écran. Un engouement qui est responsable selon les autorités de la baisse du niveau scolaire, de risques d’obésité infantile comme de dépendances.

Ces nouvelles limitations seront mises en oeuvre par le régulateur de l’audiovisuel, de l’édition et de la radiodiffusion qui a spécifié que les jeunes chinois ne pourront jouer qu’entre 20 et 21 heures, les vendredi, samedi et dimanche.

Durant les vacances scolaires, ils pourront accéder aux fonctionnalités en ligne une heure par jour. Pour s’assurer que personne ne contrevienne à la règle, les mineurs devront se connecter avec une pièce d’identité. Seul le calendrier d’application de la mesure n’a pas été précisé.

Début août, un influent journal gouvernemental avait jugé que les jeux vidéo étaient devenus « un opium mental », référence forte à l’expression de Karl Marx pour dénoncer l’emprise de la religion sur le peuple.

L’article épinglait notamment Tencent, le poids lourd du secteur, et son populaire jeu en ligne multijoueurs « Honor of Kings », qui compte plus de 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens. Sous pression, le groupe, qui imposait déjà des limitations de temps de jeu et la reconnaissance faciale pour empêcher les moins de 18 ans de jouer la nuit, a limité ses jeux à une heure par jour pour les mineurs.

Ces mesures interviennent au moment où les autorités se montrent particulièrement intransigeantes à l’égard de plusieurs loisirs. Dans un mois, le répertoire des nombreux karaokés sera expurgé de toutes les chansons jugées « illégales » par le ministère de la Culture et du Tourisme, toutes celles incitant à la haine raciale, parlant positivement des jeux d’argent ou des sectes, ou qui peuvent porter atteinte à l’unité du pays.

Cette décision de Pékin interpelle, alors que sous nos cieux la forte pénétration d’internet et la généralisation d’usage des smartphones a considérablement renforcé les rangs des gamers online avec des jeux comme Free Fire, PUBG et Fortnite connus comme des Free to play. Des jeux qui commencent à être décriés par les parents inquiets des risques d’addiction comme de surconsommation de Data qu’impliquent ce type de jeux.

S.A



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News