L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

GME : l’Espagne accepte de communiquer l’origine du gaz acheminé vers le Maroc


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 6 Mai 2022

L’Espagne s’est engagée à notifier à l’Algérie l’origine du gaz naturel liquéfié acheminé au Maroc, après l’insistance du gouvernement algérien. Détails.



Les autorités espagnoles semblent avoir trouvé une astuce pour acheminer le gaz liquéfié au Maroc sans froisser l’Algérie. Prenant acte des menaces algériennes, l’Espagne a accepté de communiquer l’origine du gaz acheminé au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe. C’est en tout cas ce qu’a laissé comprendre le ministère de la Transition écologique et du Défi démographique en ordonnant à la société Enagás, en tant qu’opérateur et gestionnaire du système gazier espagnol, de créer un système de garanties d’origine du gaz qui arrive en Espagne. Selon elperiodicodelaenergia, cette mesure vise à rassurer le gouvernement d’Alger que le gaz livré au Maroc ne sera pas d’origine algérienne.

Cette annonce intervient quelques jours après la menace du gouvernement algérien de couper les livraisons de gaz à l’Espagne au cas où le gaz fourni par Sonatrach est redirigé vers le Maroc.
 
Le gouvernement d’Abdelmajid Tebboune a publié, le 27 avril, un communiqué aux allures d’un ultimatum dans lequel il a menacé de rompre le contrat liant Sonatrach à ses clients espagnols. « Les quantités de gaz naturel algérien livrées à l’Espagne, dont la destination n’est autre que celle prévue dans les contrats, seront considérées comme une violation des engagements contractuels. Par conséquent, cela pourrait conduire à la rupture du contrat qui lie Sonatrach avec ses clients espagnols », avait averti le communiqué. Le gouvernement espagnol, par la voix de la ministre de la Transition écologique et du Défi démographique d'Espagne, Teresa Ribera, a aussitôt réagi, affirmant qu’aucune goûte de gaz algérien ne sera réorientée vers le Maroc.
 
Le gouvernement algérien s’est montré si sévère à l’égard de l’Espagne après l’annonce d’un accord entre Rabat et Madrid qui consiste à acheminer le gaz naturel liquéfié acheté des marchés internationaux vers le Maroc à travers le gazoduc Maghreb-Europe. Le gouvernement espagnol a accepté la demande marocaine de faciliter l’approvisionnement du Royaume en GNL. Le Maroc, rappelons-le, manque d’infrastructures portuaires à même de réceptionner le GNL par voix maritimes. En vertu du deal conclu avec les autorités espagnoles, le gaz acheminé au Maroc sera reçu dans les ports méthaniers du voisin ibérique pour regazéification avant d’être acheminé par le gazoduc mis en arrêt depuis le 31 octobre 2021.

Très remontée contre Madrid après le changement de sa position sur le Sahara en faveur du Maroc, l’Algérie a décidé de réduire ses fournitures de gaz à l’Espagne de 25% selon eleconomista.








🔴 Top News











 
Other