Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Funérailles : Vers un retour progressif à la normale


Rédigé par Safaa KSAANI le Vendredi 26 Juin 2020

Depuis le 25 courant, les familles de personnes décédées ont pu enfin transporter entre les villes les dépouilles des leurs, chose impossible pendant le confinement. Quant aux visites aux cimetières, elles restent interdites.



Funérailles : Vers un retour progressif à la normale
En ce premier vendredi déconfiné, nombreuses sont les personnes à se diriger vers les cimetières. A leur surprise, les portes sont fermées. « Je sais que l’organisation de funérailles est interdite, mais pas que l’accès aux cimetières n’est toujours pas autorisé », témoigne Malika, venue rendre visite à sa défunte sœur, ce matin au cimetière des Martyrs de Rabat, en vain.

Toutefois, au niveau des cimetières, « rien n’a changé par rapport à la période du confinement. Les visites sont interdites et le même quota de la présence à l’inhumation d’une ou deux membres de la famille du défunt, imposé pendant la période du confinement, est toujours en vigueur. Néanmoins, quelques personnes sont autorisées à y assister, pour des raisons méconnues », affirme l’un des surveillants du cimetière Chouhada de Rabat.

Pistons même pour déplacer les dépouilles

En période de confinement, certaines familles ont fait des mains et des pieds pour déplacer les dépouilles de leurs proches, en vue de les inhumer près d’eux, sans résultat. Contrairement à d’autres familles, qui se seraient contentées de quelques coups téléphoniques pour être autorisées à déplacer les dépouilles de leurs morts et même à organiser les funérailles en présence de toute la famille.

Toutefois, ces inégalités prendront actuellement fin, car depuis hier, « un nouvel ordre a été donné au personnel de l’hôpital pour permettre aux familles des défunts de transporter les dépouilles entre les villes. Les ambulances sont autorisées à s’en charger », affirme Imane, une jeune médecin à l’hôpital militaire d'Instruction Mohammed V de Rabat.

  


Dans la même rubrique :
< >