L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Fukushima: Faisant fi des critiques, le Japon commence le rejet en mer de l’eau de la centrale


Rédigé par L'Opinion Jeudi 24 Août 2023

Une action « égoïste et irresponsable », dénonce Pékin qui affirme que l’eau de la centrale contient du tritium, une substance radioactive dangereuse à des doses concentrées.



Fukushima: Faisant fi des critiques, le Japon commence le rejet en mer de l’eau de la centrale
Le Japon a commencé jeudi 24 août à rejeter de l’eau issue de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, malgré une vive opposition de la Chine et l’inquiétude des pêcheurs nippons. Pékin a aussitôt dénoncé une action « égoïste et irresponsable » et annoncé suspendre toutes ses importations de produits de la mer japonais.

Le processus, qui comprend des pompes, des vannes et un réseau complexe de canalisations, a été enclenché peu après 13 heures au Japon après un bref compte à rebours, selon une retransmission vidéo en direct par Tepco, l’opérateur de la centrale.

Ce premier déversement devrait durer environ 17 jours et porter sur quelque 7800 m3 d’eau de la centrale contenant du tritium, une substance radioactive qui n’est dangereuse qu’à des doses hautement concentrées. Tepco prévoit trois autres déversements d’ici fin mars prochain, pour des volumes équivalents au premier.

Au total, le Japon prévoit d’évacuer dans l’océan Pacifique plus de 1,3 million de m3 d’eaux usées stockées jusqu’à présent sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi, provenant d’eau de pluie, de nappes souterraines et des injections nécessaires pour refroidir les cœurs des réacteurs entrés en fusion après le tsunami de mars 2011 qui avait dévasté la côte nord-est du pays.
 
Un impact sur les produits de pêche nippons
 
Ce processus sera très progressif - il doit durer jusque dans les années 2050 - et la teneur d’eau tritiée dans les rejets en mer quotidiens n’excèdera pas 500 m3. L’eau a été filtrée au préalable pour la débarrasser de la plupart de ses substances radioactives, à l’exception du tritium.

Mais beaucoup voient les choses différemment. Les pêcheurs japonais d’abord redoutent un impact sur l’image de leurs produits.

Cet impact se fait déjà sentir au niveau de leurs exportations, la Chine ayant interdit dès juillet les importations de denrées de dix départements japonais, dont celui de Fukushima. Hong Kong et Macao ont pris des mesures similaires cette semaine. Ce jeudi, Pékin a finalement annoncé l’arrêt de toutes les importations de produits de la mer japonais.

« L’océan est le bien commun de l’humanité. Le déversement par la force dans la mer de l’eau contaminée provenant de la centrale nucléaire de Fukushima est une action extrêmement égoïste et irresponsable qui ne tient aucun compte de l’intérêt public international », a réagi le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News