Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

France : des musulmanes s’insurgent contre la loi sur le séparatisme


Rédigé par Myriam Ketfi le Lundi 19 Avril 2021

En France, le Sénat a voté l’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires. Une décision qui fait polémique aussi bien en France qu’aux États-Unis.



Depuis que le Sénat a voté l’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires, les réactions n’ont cessé de pleuvoir sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreuses femmes musulmanes françaises ont fait part de leur colère à travers le hashtag #PasToucheAMonHijab.
 
En réalité, c’est aux États-Unis que ce mouvement a été lancé. Des Américaines préoccupées par la situation ont rapidement réagi, et en guise de soutien ont lancé le hashtag dans sa version anglaise #HandsOffMyHijab. De nombreuses femmes d’influence n’ont pas hésité à utiliser leurs réseaux sociaux, parmi elles la députée américaine Ilhan Omar, la championne d’escrime Ibtihaj Muhammad, le mannequin Rawdah Mohamed… Cet élan de solidarité se traduit par plus de 3 millions de vidéos diffusées sur le sujet par le biais de TikTok. Des femmes ne cessent de manifester leur soutien.

France : des musulmanes s’insurgent contre la loi sur le séparatisme
Une loi contre les femmes musulmanes ?
 
En France, la situation pour les femmes musulmanes ne fait que se durcir. En effet, des amendements au projet de lutte contre le « séparatisme » ont été joints. Notamment l’interdiction du voile dans les compétitions sportives, interdiction du burkini dans les piscines, interdiction du voile dans l’espace public pour les mineures, interdiction du voile pour les mères bénévoles pendant les sorties scolaires… Suite à ces décisions, à défaut d’être invitées sur les plateaux de télévision, les témoignages fleurissent sur les réseaux sociaux. Sur son compte Twitter, Hiba, vice-présidente de l’association européenne musulmane FEMYSO, s’est exprimée ainsi : « parce que tu n'as cessé de faire de mon corps ton champ de bataille. Parce que tu ne peux pas accepter qu'il existe d'autres visions d'émancipation, de liberté et d'indépendance, que la tienne », ajoutant « Cher Sénat, chère France qui ne cesse de dériver & de justifier ses abus par une interprétation erronée de la laïcité, ça suffit ! ».
 
L’influenceuse sur Instagram @myrabelleeee a partagé un poste où elle relate son expérience : « j’ai porté le voile à 17 ans, par choix, par conviction religieuse, avec honneur et dignité. Cela fait maintenant quatre ans de combat, des refus de travail, des regards insistants et des restrictions qui s’ajoutent sans cesse. Nous ne sommes pas sujettes à vivre comme les autres femmes ? (…) Nous subissons assez de haine et d’insultes, de propos racistes, de débats interminables sur les plateaux de télévision et nous sommes actuellement la risée des sénateurs en pleine pandémie ! ».
 
En parallèle, une pétition contre le projet de loi « séparatisme » cumulant plus de 20.000 signatures a été lancée sur Change.org par des associations, des sociologues, des journalistes, des militants antiracistes et des professeurs d’universités.