L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

France : Parrainages présidentiels ou comment éliminer des candidats démocratiquement


Rédigé par La rédaction le Mardi 11 Janvier 2022



Dénoncée par plusieurs candidats à l’élection présidentielle, la contrainte des 500 signatures d’élus cristallise les critiques. Le député de La France Insoumise Michel Larive milite pour l’adoption d’un système plus démocratique. Dans la course à la magistrature suprême, le recueil des 500 signatures d’élus, répartis sur au moins trente départements, relève parfois du parcours du combattant. Une étape pourtant obligatoire pour figurer parmi les postulants de l’élection phare de la Cinquième République.

Ainsi Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou encore Éric Zemmour se trouvent dans la difficulté pour leurs équipes de convaincre notamment les maires de leur octroyer ce précieux parrainage. Une «histoire absolument folle», a tonné Éric Zemmour sur Europe 1 qui a d’ailleurs appelé David Lisnard, président de l’Association des maires de France (AMF), à «faire un pool de signatures et à donner les signatures à tous les candidats qui sont au minimum à 5 ou 8% dans les sondages». Un procédé qui permettrait «que les noms [des édiles] ne veuillent plus rien dire puisque ce sera décidé par tous les maires».

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a demandé un rendez-vous avec Gérard Larcher, président du Sénat: «Il est celui qui jouit de la plus grande autorité morale auprès des élus pour redire la règle: un parrainage n’équivaut pas à un soutien». Auprès de LFI, on appréhende une sorte de pression sur les maires ruraux notamment depuis la fin à l’anonymat des élus en introduisant la publication des noms des parrains.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other