Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Forum International des Energies de l’Industrie : Décarbonation, quelles opportunités pour l’industrie marocaine ?


Rédigé par A.CHANNAJE le Jeudi 22 Juillet 2021


Industrie Du Maroc Magazine (IDM Mag) organise, mardi 27 juillet à Casablanca, en partenariat avec le Cluster Solaire, la première édition du « Forum International des Energies de l’Industrie » (FIEI).



Forum International des Energies de l’Industrie : Décarbonation, quelles opportunités pour l’industrie marocaine ?
Placé sous le thème : « Décarbonation, quelles opportunités pour l’industrie marocaine ? », cet événement réunira, dans le respect total du protocole sanitaire, acteurs, professionnels et experts locaux et internationaux des énergies vertes ainsi que les industriels autour des enjeux de la compétitivité liée à la facture énergétique et à la décarbonation.

Au programme de cet événement, une conférence inaugurale au cours de laquelle des keynotes seront donnés, notamment par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, Moulay Hafid Elalamy, puis suivront quatre panels, dont le premier a pour thème « Une industrie décarbonée : entre potentialités locales et opportunités internationales »; le second est libellé “Les besoins énergétique de l’industrie marocaine vers un modèle durable“ ; le troisième a pour thème « Quel mix énergétique optimal pour des entreprises à la quête de la compétitivité"; et le dernier panel traitera de « Quel mécanisme de support pour une décarbonation optimale ? R&D, innovation, financement et investissement ».

« Dans un contexte mondial marqué par une mobilisation en faveur de la neutralité carbone et une relance post-covid présageant une rude concurrence commerciale, le  FIEI  vient pour répondre aux préoccupations soulevées au sein de la communauté des industriels marocains relatives, d’une part, à l’exigence de la décarbonation qu’instaure le Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF) de l’Europe, qui est du reste le premier partenaire commercial du Royaume ; et d’autre part, à l’épineuse question de la facture énergétique.  

Deux questions majeures qui ont directement attrait à la compétitivité de nos entreprises industrielles et, partant de l’économie marocaine. Pour rappel, le Maroc s’est fixé de couvrir 52% de ses besoins énergétiques par de l’énergie propre d’ici 2030, là où l’Europe tout comme les Etats-Unis se projettent sur une neutralité carbone à l’horizon 2050 et la Chine en 2060 », souligne le cabinet d’intelligence économique Oxford Business, partenaire du FIEI dans un communiqué.

Vision
 
« nous restons persuadé que la taxe carbone en passe d’être imposée par l’Union Européenne, doit être le catalyseur qui fera basculer nos entreprises vers le mix énergétique; ce qui aura le double mérite, de réduire drastiquement leur facture énergétique et leur conférer une compétitivité internationale sans pareil. Qui plus est, nos industriels ont pris la pleine mesure de la décarbonation. Désormais, il la perçoive non plus comme une simple opportunité mais plutôt comme un impératif, une nécessité à laquelle ils doivent absolument s’accommoder au risque de voir s’effriter des décennies d’effort et d’investissement. En somme, ce sont les acquis de l’industrialisation qui sont en jeu à travers ce passage obligé. D’où l’importance de ce forum qui leur permettra de cerner les véritables enjeux de la décarbonation, de connaître les meilleures pratiques en la matière et d’en maîtriser les leviers. Nous avons pour ce faire sollicité des référents de renommée mondiale et des réussites locales en la matière », insiste Hicham Rahioui, Président fondateur du FIEI.

Vu l’enjeu, souligne le cabinet d’intelligence économique basé à Londres, cette rencontre stratégique de haut niveau est placée sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, et du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement. Elle bénéficie à ce titre de l’appui de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE), et de l’Agence Marocaine pour le Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) qui font office de partenaires officiels.

En outre, poursuit la même source, cette tribune verra la participation de la quasi-totalité des fédérations industrielles aussi bien que celle d’acteurs de premier plan, locaux et internationaux.
 
A. CHANNAJE

  


Dans la même rubrique :
< >