Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Foreign Policy : Les graves retombées du Covid-19 sur le Maroc


le Dimanche 29 Mars 2020

Le marché local africain est fortement affecté par les répercussions de Covid-19. Une crise sanitaire qui aura, selon la revue américaine «Foreign Policy» des conséquences économiques graves à long terme sur le Maroc.



L'hécatombe guette l'Afrique
L'hécatombe guette l'Afrique
 Le virus Covid-19 gagne de plus en plus du terrain en Afrique, générant d'énormes pertes sur les plans économique et social. Ceci en raison de la faiblesse aussi bien des infrastructures sanitaires que des systèmes de protection sociale dans la plupart des pays du continent noir.  
 
Le magazine américain "Foreign Policy", spécialisé dans les affaires de sécurité, souligne que cette crise sanitaire sans précédente aura des conséquences économiques graves à long terme sur les pays africains en général et le Maroc en particulier. 
 
Le magazine américain prévoit ainsi, surtout pour les pays ayant une infrastructure sanitaire précaire, un fort ralentissement économique dans les années à venir. Ce sont surtout, poursuit la même source, «les pays tributaires des revenus du secteur du tourisme qui subiront d’énormes pertes économiques. Parmi ces pays, le Maroc qui sera sérieusement touchés par les conséquences de l'épidémie du Covid-19».
 
C'est le cas aussi des pays qui dépendent du système commercial international. Ils sont confrontés à un sombre horizon dans un avenir proche, « car Covid-19 a déjà frappé de plein fouet le Nigéria et l'Angola, en raison de l'effondrement des prix du pétrole sur le marché international ».
 
La fermeture des ports aggrave le marasme économique 
 
La fermeture provisoire de ports, à cause du coronavirus, dans un certain nombre de pays africains a contribué à aggraver le marasme économique. A titre d'exemple, l'Afrique du Sud qui souffre d'une inflation économique, et qui a atteint son plus haut niveau en 17 mois.
 
Le magazine américain cite aussi comme exemple le Ghana qui connaît une augmentation record des prix des produits, en particulier des biens de consommation importés de Chine.
Le marché local africain est fortement affecté par les répercussions de l'épidémie de Covid-19, ajoute Foreign Policy, précisant que l'épidémie menace les systèmes de santé, qualifiés de faibles en Afrique. Et ce pour une simple raison, ils ne sont pas prêts à faire face aux épidémies et aux catastrophes, « Peu de pays seront en mesure de généraliser les tests de détection de virus », est-il souligné.  
 
Enfin, le magazine estime que la crise de la dette se profile à l'horizon dans les pays fragiles, en raison du manque de gouvernance dans la gestion de la situation interne, d'autant plus que la crise sanitaire actuelle nécessite d'ajuster les budgets publics et d'augmenter les coûts de soin, selon la même source, qui a souligné que certains pays africains sont incapables de contenir l'épidémie, ce qui nécessite des efforts concertés. Et ce pour mettre fin à l’état d'urgence sanitaire.

A.CHANNAJE

  


Dans la même rubrique :
< >