Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : Vers un arrêt de la Botola Pro D1 et D2 !?


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 17 Août 2020

Face à la confusion que connaît le calendrier des matches due à la contamination de plusieurs joueurs



Football : Vers un arrêt de la Botola Pro D1 et D2 !?
Doute, incertitude, manque de transparence, hésitation, reports, il y a un peu de tout dans les perspectives d’avenir de la reprise du championnat de la Ligue Nationale de Football Professionnel (2019-2020), face à la confusion que connaît le calendrier des matches, due au virus Corona.

Ces derniers jours, il y a eu une augmentation significative du nombre de joueurs contaminés, ce qui a provoqué une grande panique au sein des clubs, malgré les efforts déployés par la FRMF pour assurer l’achèvement de la compétition. Fouzi Lekjaâ et Saïd Naciri, les deux présidents de la Botola, tiennent, coûte que coûte, à mettre à jour toutes les rencontres surtout de la première division pour « encaisser » les droits de la télévision s’élevant à des milliers de dollars pour BeInSports et des millions de dirhams pour la SNRT. « Pas de football sur le petit écran, pas d’argent pour la Fédération », déclare un membre du bureau fédéral.

Les deuxièmes reports

Les reports sont devenus un fantôme effrayant pour la Commission de la programmation des compétitions, après qu’il en a terminé avec les matches qui avaient été suspendus avant l’arrêt de la LNFP, et les a complétés en développant un programme spécifique. Maintenant, il s’est retrouvé face à de nouveaux reports pour les clubs dont les joueurs avaient contracté le virus Corona. Les reports se sont considérablement multipliés : IRT-RSB, IRTOCK , FUS-RBM, FAR-WAC, RBMDHJ, IRT-FAR, RCA-RCOZ soit sept chocs importants. Il sera difficile pour la commission de la programmation des compétitions de la Fédération Royale Marocaine de Football de déterminer la date de ces reports, d’autant plus que l’ordre du jour fixé est chargé de matches.

Le virus frappe les clubs

La situation épidémiologique est toujours instable au Maroc, où elle assiste à une augmentation du nombre de cas, ce qui affecte l’état de santé des joueurs, car les clubs ont été touchés par l’aggravation du virus ces derniers jours, et la hausse continue des cas obligera les officiels à prendre de nouvelles décisions qui pourraient avoir un impact sur le championnat.

L’IRT de Tanger le plus touché  

L’IRT avec sa problématique est l’une des questions auxquelles la FRMF et la LNFP cherchent à trouver une solution, compte tenu de la situation difficile que le club du Détroit traverse avec la contamination de 16 footballeurs et de 10 membres des staffs technique et administratif avec la quarantaine de l’équipe pour une période de 14 jours.

Cette situation confirme que de nombreux matches de l’équipe peuvent être reportés, ce qui aura un impact important sur le principe de l’égalité des chances, d’autant plus que le club est en compétition pour la survie et occupe l’avant-dernière position. Les clubs en lice pour la survie s’opposeront également à l’idée de reporter d’autres matches pour Tanger, et n’accepteront pas leur cumul, ce qui rendra la position du Commission de la programmation des compétitions de la FRMF plus difficile.

Compétitions africaines

La commission de programmation a fixé un calendrier serré, soulignant la fin du championnat le 13 septembre, pour laisser la place aux quatre clubs marocains participant aux demifinales de la Ligue des champions d’Afrique et de la Coupe de la Confédération, et tout retard mettra en péril la préparation de ce quatuor. Il sera impossible de terminer le championnat à la date précédemment spécifiée, notamment avec l’accumulation de reports et l’impossibilité de trouver des dates pour sa tenue, et il sera difficile pour la FRMF d’y trouver une solution face à la pression qu’exerceront les équipes participant aux compétitions africaines.

Rachid MADANI