Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : Pour les Bleus, top départ d’une saison sans répit


le Mercredi 2 Septembre 2020

Surcharge du calendrier, blessures en cascade et appels à la prudence de la part de clubs inquiets pour la santé de leurs joueurs



Football : Pour les Bleus, top départ d’une saison sans répit
Ligue des champions, Championnat, Coupes, rassemblements internationaux, Euro voire Jeux Olympiques... Pour les joueurs de l’équipe de France, la saison 2020-2021 s’annonce surchargée comme jamais, obligeant l’encadrement des Bleus, déjà remonté contre les «cadences infernales», à composer pour limiter les risques.

Chaque rentrée, la même rengaine. Lorsque le sélectionneur Didier Deschamps convoque ses joueurs pour le premier rassemblement automnal, la question de la surcharge du calendrier revient systématiquement sur la table, entre blessures en cascade toujours plus tôt dans la saison et autres appels à la prudence de la part de clubs inquiets pour la santé de leurs joueurs. Ce mois de septembre ne fait pas exception. Pis, il exacerbe encore plus les interrogations, après un printemps et un été complètement chamboulés par la pandémie de coronavirus.

Lundi, certains Bleus sont arrivés au centre d’entraînement de Clairefontaine avec près d’une quinzaine de matches officiels dans les jambes depuis la reprise du football postconfinement. Du jamais vu, même lors des étés de Coupe du monde. Anthony Martial, par exemple, a joué quatorze rencontres avec Manchester United depuis le 19 juin, entre championnat anglais à terminer et demi-finale perdue de Ligue Europa le 16 août !

 «Pas compatible» 

Pour d’autres, l’inquiétude concerne plutôt les échéances à venir. L’horizon de Kylian Mbappé, à peine remis d’une blessure à une cheville et du tournoi final de Ligue des champions, est composé de six rencontres entre le 5 et le 20 septembre - deux avec les Bleus, quatre avec le Paris SG - et ce, alors que ni la Ligue des champions, ni la Coupe de France n’ont repris. Deux d’entre elles - France-Croatie le 8 et LensPSG le 10 - ne seront séparées que de 48 heures...

«Tout cela n’est pas très compatible. Le calendrier dans des saisons normales est déjà chargé, voire surchargé. Il va l’être encore plus», déplore Deschamps*.

Le sélectionneur est confronté à des disparités physiques inédites dans son groupe de 23 joueurs, en plus des cas de contamination au Covid-19 (Paul Pogba et Houssem Aouar).

Ceux qui ont joué tout l’été pour terminer leurs championnats, comme Raphaël Varane (Real Madrid) ou Clément Lenglet (Barcelone), n’ont même pas repris l’entraînement en club.

Ceux qui n’ont pas repris au printemps, comme les Rennais Eduardo Camavinga et Steven Nzonzi, sont au contraire dans le vif du sujet en club depuis plusieurs semaines, avec un calendrier sans répit jusqu’à l’Euro dont la finale est programmée le 11 juillet 2021. Soit quasiment douze mois pleins, avec une trêve minuscule à Noël.

  


Dans la même rubrique :
< >