L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Sport

Football : Les chantiers de la FRMF pour capitaliser les acquis sportifs


Rédigé par Mostafa YASSINE le Mardi 5 Septembre 2023



Le parcours formidable des Lions de l’Atlas au Qatar, la qualification de l’équipe nationale féminine pour la 1ère fois à une Coupe du monde ajoutée à sa place de finaliste à la dernière CAN disputée sur le sol marocain, la Coupe d’Afrique gagnée haut la main par l’équipe masculine des U23 et leur qualification pour les prochains Jeux Olympiques… Autant de prestations qui ont galvanisé la Fédération Royale Marocaine de Football et l’ont réconforté dans ses convictions.

Au niveau international, les analystes sont arrivés au constat que le Royaume du Maroc dispose d’atouts tant humains qu’infrastructurels qui peuvent le propulser au haut niveau. Auparavant, le Bureau Fédéral que préside Fouzi Lekjâa depuis 2014 a opté pour une politique globale en vue de professionnaliser le football et le rendre plus compétitif au niveau international. Afin de capitaliser les fruits de sa politique, la FRMF a lancé une politique de prospection et de formation de grande envergure.

C’est ainsi que des rassemblements des équipes nationales masculines et féminines toutes catégories confondues sont organisés durant toute l’année. A titre d’exemple, une concentration de l’équipe olympique est organisée au cours de ce mois qui a permis à Ismaïl Charaï de ratisser large et de se préparer à un an des Jeux Olympiques. Les deux matchs amicaux qu’il va disputer contre le Brésil les 7 et 11 septembre courant à Fès vont lui permettre d’opérer une revue de son effectif qui se compose d’un contingent de 28 joueurs. Afin de donner l’occasion à tous les talents marocains, il a convoqué 11 joueurs opérant en championnat de France, 3 de Belgique, 3 d’Espagne, 3 des Pays-Bas, 2 d’Allemagne, 1 de Suisse, 1 d’Italie et 4 du championnat local.

Les U16 ne sont pas en laisse puisque 28 joueurs natifs de 2008 sont convoqués pour une concentration du 4 au 11 septembre et disputeront deux matchs amicaux contre leurs homologues sénégalais les 9 et 11 septembre.

De même que la sélection marocaine masculine des moins de 17 ans qui affrontera son homologue de l’Ouzbékistan, les 8 et 11 septembre en Turquie. Ces deux rencontres, prévues dans la ville d’Afyon, serviront de test pour les Lionceaux de l’Atlas en prévision de la phase finale du mondial qui aura lieu en Indonésie en novembre prochain. La préparation d’une équipe nationale féminine compétitive au plus haut niveau a poussé la FRMF à créer une catégorie des U23 sous la houlette d’un nouvel entraineur de haut niveau qui a fait ses preuves en France et en Russie. Un rassemblement de 28 joueuses du 4 au 11 septembre au Complexe Mohammed VI de football pour mettre sur pied une équipe capable d’assurer la relève au cours des prochaines échéances.

Et bien sûr la concentration de l’équipe nationale A, dirigée par le cadre compétent Walid Regragui, en vue de préparer les deux matchs que vont disputer les Lions de l’Atlas le 9 septembre à Agadir face au Liberia en éliminatoires de la CAN et le 12 du même mois face au Burkina Faso, à Lens en France, en amical.

Ce travail en profondeur à long terme a été favorisé par l’existence d’une infrastructure de haut niveau. En premier chef, le Complexe Mohammed VI de football qui est considéré comme un joyau par tous les spécialistes y compris le président de la FIFA, Gianni Infantino, et qui l’a considéré comme le meilleur au monde.

Ce complexe est équipé de tout ce qu’il faut aux niveaux hébergement, restauration et pédagogique sans oublier les terrains gazonnés de dernière génération. Cette infrastructure sera renforcée par le chantier ouvert à l’occasion de la candidature conjointe du Maroc, l’Espagne et le Portugal pour l’organisation de la Coupe du monde 2030, une candidature décidée par SM le Roi Mohammed VI afin de dynamiser le secteur sportif qui est devenu un levier principal de développement économique.

Cette décision Royale est le complément de l’INDH lancée par Sa Majesté il y a deux décennies et qui mise sur le capital humain. Cette politique de la FRMF qui mise sur le suivi sera payante à long terme et c’est ce qui nous faisait défaut auparavant et qui nous a coûté cher durant des décennies. Elle a été complétée par une politique de formation des cadres que supervise le DTN Fethi Jamal qui est devenu une référence tant à l’échelon continental qu’international (nous allons revenir sur ce sujet prochainement).