Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : Les Égyptiens souffrent d’une nouvelle psychose


Rédigé par A. KITABRI le Lundi 7 Septembre 2020

la CAF a programmé les phases finales africaines interclubs à la fin du mois de septembre



Football : Les Égyptiens souffrent d’une nouvelle psychose
La paranoïa «marocaine» des Égyptiens !
Au fur et à mesure que le rendezvous des phases finales des deux coupes de clubs africains approche, l’intensité du délire paranoïaque des Égyptiens vis-à-vis de tout ce qui est Marocain s’accroît. Ils vivent Marocains. Ils voient partout « Marocain ». Ils souffrent désormais d’une psychose nommée : La paranoïa marocaine.

Le symptôme : Ils sont certains que les phases finales africaines des compétitions interclubs seront décalées vers la fin d’octobre. Plus encore, selon les Egyptiens, c’est la FRMF via son président qui est à l’origine de l’imminente décision, lequel président cherche à favoriser les clubs marocains au détriment des clubs égyptiens devenus «orphelins» au sein de la CAF !

L’élément déclencheur !
La récente publication par la FRMF via le communiqué de la LNFP du «possible» programme des mises à jour en est le déclencheur. Le télescopage de la date prévue du derby casablancais « Wydad / Raja » (24 septembre) avec les dates des demi-finales de la Ligue des Champions (25 et 26 septembre) a balayé toutes les incertitudes. Les Égyptiens y voient que la FRMF est désormais bien implantée au sein du centre décisionnel de la CAF. M.Lekjaâ en programmant le derby casablancais le 24 septembre, à la veille du match Raja / Zamalek, prévu le 25 septembre est, donc, déjà au courant du report des demifinales africaines. Mieux encore, il en est l’instigateur ! 

La mainmise des Marocains sur la CAF !
Sayed Abdelhafiz, le directeur sportif d’El Ahly, a même déclaré que pour avoir des informations officieuses de La CAF, il faut désormais passer par Rabat ! Habitués à faire la pluie et le beau temps au sein de la CAF, les Égyptiens ont du mal à accepter la présence très active du Maroc au sein de la CAF. De là, ils sont devenus paranos, Ils voient partout des stratagèmes anti-égyptiens ayant pour finalité : défavoriser le football égyptien et le desservir.

La réaction de la FRMF
Le porte-parole de la FRMF Mohamed Makrouf est intervenu dans la nuit de vendredi à samedi sur la chaîne égyptienne, « One Time Sport » en réaction aux infox égyptiennes. Il a repoussé les allégations égyptiennes en déclarant que si le Maroc avait la mainmise sur la CAF, il n’y aurait pas de l’affaire Rades et que la RSB n’aurait pas été victime de l’arbitrage face au Zamalek. Makrouf a précisé que la programmation de la mise à jour est une affaire interne liée à la situation épidémique dans le Maroc, qu’elle n’est pas définitive et qu’elle dépend en grande partie de la décision de la CAF, laquelle aussi ne maîtrise pas la situation pandémique.

Les Égyptiens souhaitent le report !​ 
Malgré ce tapage médiatique, les Égyptiens désirent ardemment le report. Les 3 clubs demi-finalistes enregistrent une cascade de blessures. Plusieurs cadres sont indisponibles pour le moment et risquent d’être absents. Un report est plus que souhaitable. Il leur permettra de se refaire une bonne santé et d’être compétitifs pour le grand rendezvous reporté à plusieurs reprises. Cette fois-ci, il leur sera bénéfique. Pourtant, ils protestent, ils crient au complot, ils se victimisent ...tout en souhaitant le report.

A. KITABRI