Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : La Renaissance Sportive de Berkane sur le toit de l’Afrique


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Mardi 27 Octobre 2020

En remportant la Coupe de la CAF…



Football :  La Renaissance Sportive de Berkane sur le toit de l’Afrique
La ténacité de la Renaissance Sportive de Berkane, les efforts de son comité directeur, Fouzi Lekjaâ en tête, a permis au club de la cité des Clémentines d’inscrire son nom en lettres d’or sur les tablettes de l’Histoire du football africain.

Encore et toujours un club égyptien !
L’adversaire des Marocains dans cette finale est encore et toujours un club égyptien. Il s’agit de Pyramids. Un club qui vint de faire son apparition grâce aux pétrodollars du tristement célèbre Turki Al Cheikh. Celui là même qui a distribué ses dollars à droite et à gauche pour empêcher le Maroc de remporter l’organisation de la Coupe du monde 2026. Mais depuis son départ, Pyramids est resté tout de même un club qui lutte pour un titre africain. Un club, toutefois, sans envergure et sans assise populaire.

Mais comme les Egyptiens continuent de courir après un passé glorieux, ils ont permis à ce club d’accéder à la finale tout en espérant de rafler toutes les coupes africaines. Mais ils ont oublié que, devant, il y a un club qui s’est vite forgé une réputation de durà-cuire. Déjà la saison passée, contre le Zamalek et un coup de pouce d’un arbitre pourri, le club marocain a raté la consécration d’un cheveu. Dans cette histoire, il ne faut pas occulter le travail titanesque accompli par un technicien tout en hargne et en persévérance. On a nommé Mounir Jaâouani. La RSB, depuis son départ, joue avc le système de Jaâouani, la détermination de Jaâouani et le système de jeu de Jaâouani. Certes, Tarek Sektiouia a apporté son savoir ; mais faire la différence entre la RSB de Jaâouani et celle de Sektioui, on ne voit pas beaucoup la différence. 

Bon coaching
En tous les cas, dimanche la RSB, avec l’intelligence de Tarek Sektioui a piégé le club de Pyramids de anti-satitc. Le coach marocain a visionné très bien le jeu de Pyradmids et a tiré la conclusion que l’homme à surveiller dans cette formation égyptienne est bien Abdallah Essaïd. Et partant, il lui a collé un angegardien qui devait l’accompagner même jusqu’à chez lui. Une fois ce point étudié, il a constaté que le point faible de la formation des Pharaons c’est leur faiblesse dans les balles arrêtées et celle en provenance des ailes. Puis il a travaillé là-dessus. D’ailleurs, le seul but de la partie est bien arrivé de d’un ballon transversal. Bravo, donc, Berkane. Votre endurance, votre entêtement à chercher le sacre là où il est, a été récompensé. Bravo au comité d’avoir cru dans l’encadreur marocain qui a montré son intelligence et sa compréhension du jeu du vrai football.

Palmarès de la compétition

Ancienne formule
1992: Shooting Stars (Nigeria)
1993: Stella Club Abidjan (Côte d’Ivoire)
1994: Bendel Insurances (Nigeria)
1995: ES Sahel (Tunisie)
1996: Kawkab Marrakech (Maroc)
1997: Espérance sportive de Tunis (Tunisie)
1998: CS Sfax (Tunisie)
1999: ES Sahel (Tunisie)
2000: JS Kabylie (Algérie)
2001: JS Kabylie (Algérie)
2002: JS Kabylie (Algérie)
2003: Raja Casablanca (Maroc)
Nouvelle formule
2004 : Hearts of Oak (Ghana)
2005 : AS FAR (Maroc)
2006 : Étoile du Sahel (Tunisie)
2007 : CS Sfax (Tunisie)
2008 : CS Sfax (Tunisie)
2009 : Stade malien (Mali)
2010 : FUS Rabat (Maroc)
2011 : Moghreb Fès (Maroc)
2012 : AC Léopards (Congo)
2013 : CS Sfax (Tunisie).
2014 : Al Ahly (Egypte).
2015 : Étoile du Sahel (Tunisie)
2016 : TP Mazembe (RD Congo)
2017: TP Mazembe (RD Congo)
2018: Raja de Casablanca
2019: Zamalek (Égypte)
2020: Renaissance Sportive de Berkane