L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Sport

Football : L’IRT est-il un club professionnel ?


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 13 Mars 2023



L’IRT est-il vraiment un club professionnel avec sa gestion administrative, financière et technique où la crise est toujours à l’ordre du jour ? Représente-t-il bien une ville aussi réputée que Tanger deuxième pole économique important du Royaume ? Mérite-t-il sportivement une place en première division de l’élite du football marocain ? A-t-il un comité, une commission technique, des sponsors et des parrains prêts pour subvenir aux besoins de l’équipe du football ? Quant au bureau omnisports chargé de toutes les sections, comme ce fut le cas dans le passé glorieux de l’épanouissement du sport, il vaut mieux ne pas en parler car il n’existe que sur le papier. Incroyable mais vrai, autant de questions qui restent sans réponse et qui donnent beaucoup à réfléchir.

Cette semaine, une simple goûte d’eau a fait déborder le vase et tous les secrets de l’IRT viennent d’être dévoilés. Que s’est-il passé au juste pour mettre sur la sellette, pour pointer du doigt, pour accuser les trois comités des saisons footballistique 2020, 2021, 2022, 2023 d’un fiasco total sur tous les plans ? L’éventuelle vente aux enchères de l’autocar de l’équipe pour des dettes non réglées fera couler beaucoup d’encre à la presse nationale. Officiellement, une date a été fixée pour la perte de ce précieux bien : le 20 mars prochain. Il est certes que le comité Aberchane a laissé un gouffre et des dettes se chiffrant à plusieurs milliards de centimes avec des litiges de footballeurs avec la FIFA et la FRMF. Mais le comité Ahkane, qu’est-ce qu’il a fait ? Il a accepté la situation financière catastrophique en approuvant le rapport des finances, ce qui équivalait à un quitus d’approbation. Comme solution, Ahkane et ses proches collaborateurs devaient renvoyer toutes les vedettes de l’effectif en faisant confiance aveuglément au projet médiocre de Zaki.

Ayant constaté en retard le malaise qui rongeait l’IRT, ils ont préféré démissionner. Avec son courage, le nouveau Cherkaoui arriva aux commandes pour au moins remporter les deux premières victoires du championnat en trouvant de l’argent pour renforcer l’effectif dans le marché hivernal à l’heure où toutes les personnalités de la ville ont tourné le dos au club. L’autocar d’une équipe professionnelle en vente aux enchères c’est du jamais vu. Quand un comité est incapable de régler 200.000 dh pour sauver son bien, comment fera-il pour sauver l’IRT de la relégation ? Avec toutes les difficultés, avec tous les problèmes, les journalistes, les adhérents, les supporters attendent toujours cette fameuse liste du comité actuel qui n’a pas encore vu le jour trois mois après la dernière assemblée générale extraordinaire.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mai 2024 - 12:48 Foot espagnol: Ramos quitte le FC Séville






🔴 Top News