Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Fonction publique: ni recrutements, ni promotions, ni augmentations


le Mercredi 25 Mars 2020

Dans le sillage de la crise post-coronavirus, l'administration par anticipation de ses futurs problèmes de trésorerie, a décidé de se serrer la ceinture. Année de vaches maigres en perspective pour les fonctionnaires.



Saadeddine El Othmani, chef du gouvernement
Saadeddine El Othmani, chef du gouvernement
Toutes les promotions programmées pour le compte du budget de l'année en cours, non encore achevées, ainsi que les concours de recrutement, exceptés ceux dont les résultats sont déjà annoncés, ont été reportés et ce, dans le but de faire face aux conséquences négatives de la propagation du nouveau Coronavirus, selon une circulaire du Chef du gouvernement qui relève que tous les efforts doivent être conjugués et les ressources disponibles mobilisées pour surmonter cette conjoncture.

Dans l'objectif d'alléger la charge sur le budget de l'État et de lui permettre d'orienter les ressources financières disponibles vers les défis en face, il a été décidé de prendre des mesures exceptionnelles vis-à-vis des administrations publiques, des collectivités territoriales, des établissements à vocations administrative et des instances et institutions publiques, dont les salaires des employés sont extraits du budget général, indique la circulaire.

Ces mesures concernent le report de toutes les promotions programmées dans le budget de l'année en cours, non encore achevées, précise-t-on de même source, notant que les ordonnateurs ne doivent pas soumettre les projets de décisions relatives à ces promotions aux services de l'inspection générale des finances. Il a été également décidé de reporter tous les concours de recrutement, à l'exception de ceux dont les résultats sont déjà annoncés, poursuit-on, faisant savoir qu'il sera procédé à la réponse aux besoins d'emplois des administrations publiques, dans la limite des moyens disponibles, dès fin de cette conjoncture.

Ces mesures exceptionnelles ne concernent pas les fonctions et les agents des administrations chargés de la Sécurité intérieure et le personnel du secteur de la Santé, précise le communiqué, appelant le ministre d’État, les ministres délégués, les Hauts-commissaires et le Commissaire général à veiller à l'application juste de ces mesures et à donner les instructions aux services qui leur sont affiliés, afin des les appliquer.

Avec Map