Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Finances publiques : un déficit budgétaire de 3 MMDH


Rédigé par N. B. le Jeudi 28 Mai 2020

La Trésorerie Générale du Royaume vient de publier son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques à fin Avril 2020.



Finances publiques : un déficit budgétaire de 3 MMDH
Ce bulletin fait état d’une hausse des recettes ordinaires de 15,2% provenant de l’augmentation des recettes non fiscales de 339,9% et des droits de douane de 4,8%, et de la diminution des impôts directs de 5,8%, des impôts indirects de 2,1% et des droits d’enregistrement et de timbre de 7,8%.  Et ce,  sur fond d’une  augmentation des dépenses ordinaires émises en hausse de 6,2%, résultant de la hausse des dépenses de biens et services de 14,8% due à l’accroissement des dépenses de personnel de 11,5% et des autres biens et services de 21,3%, et de l’augmentation des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 18,1% et des dépenses d’investissement de 23,5%, conjuguée à la baisse des charges en intérêts de la dette de 7,1% et des émissions de la compensation de 55,8%.

Le tout  a fait aboutir, au titre de la période en question,  à un solde ordinaire positif de 5,5 MMDH et un déficit budgétaire de 3 MMDH.

Une dette intérieure en hausse

S’élevant à 581,4 MMDH, l’encours de la dette intérieure est en hausse de 3,7% par rapport à son niveau à fin décembre 2019. Le bulletin statistique explique cette situation par le recours du Trésor au marché des adjudications pour un montant net de 17,4 MMDH, résultant de souscriptions pour 40,2 MMDH et de remboursements pour 22,8 MMDH.
 
En chiffres, les recettes fiscales brutes ont été de 72,7 MMDH, en diminution de 4%, les recettes nettes de l’impôt sur les sociétés ont été de 15.117 MDH, en baisse de 3,5%   et les recettes nettes de l’IR   ont enregistré une baisse de 10,2% par rapport à leur niveau à fin avril 2019 (14.922 MDH contre 16.614 MDH).

Parallèlement, les recettes de l’IR sur profits immobiliers ont connu une diminution de 25,6%   (827 MDH contre 1.112 MDH) et les recettes nettes générées par la TVA à l’intérieur se sont établies à 6.950 MDH, en augmentation de 3,7%. Et ce, au moment ou les recettes provenant des droits d’enregistrement et de timbre ont été de 6.137 MDH en baisse de 7,8%.

Pour ce qui est des dépenses émises au titre du budget général, celles-ci ont été de 135,6 MMDH, en hausse de 3%, en raison de l’augmentation de 8,2% des dépenses de fonctionnement, de 23,5% des dépenses d’investissement et de la baisse de 21,7% des charges de la dette budgétisée. Et les salaires servis par la Trésorerie Générale du Royaume à fin avril 2020 se sont établis à 45 MMDH, en hausse de 11,5%.
 
N.B