Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Fès : le Sit-in des médecins se poursuit


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 14 Juillet 2021

La fâcherie entre le corps médical et le département de Khalid Ait Taleb semble loin de finir. Faute d’entente sur le dossier des transferts, les médecins encartés dans le syndicat indépendant du secteur public, continuent de se mettre en grève pour la troisième journée consécutive. Détails.



Fès : le Sit-in des médecins se poursuit
Après un rassemblement tenu lundi , les médecins grévistes ont organisé, à l’appel du Syndicat  indépendant des médecins du secteur public (SIMSP), un deuxième Sit-in, devant la Direction régionale de Santé de Fès, pour protester contre ce qu’ils appellent l’indolence du ministère, qui ne leur accorde pas encore le droit à la mobilité et la mutation, bien qu’il s’y soit engagé.

Selon El Alaoui Mountadar, Secrétaire générale du SIMSP, ces sit-in se poursuivront jusqu’à ce que les autorités ministérielles répondent aux revendications des médecins. « Il existe des circulaires ministérielles qui demandent aux directions régionales de faciliter la mobilité des médecins et leurs transferts d’une région à une autre, pourtant, rien n’a été fait en réalité, la tergiversation est de mise », a-
t-il déploré dans une déclaration à l’Opinion, ajoutant que cette situation dure depuis des années.

En effet,  ce qui complique la mobilité des médecins est le manque de ressources humaines. Les médecins peinent à avoir leurs demandes de transfert exaucées, à défaut de remplaçants, nous explique M. Mountadar, qui fait état d’une pression « accablante », dont souffrent les médecins, dans plusieurs spécialités aussi bien dans les grandes villes que dans le milieu rural et les provinces. Ceci dit, les demandes de mutation ne sont pas à sens unique, c'est-à-dire du monde rural, qui connait un sous-investissement médical, vers le milieu urbain, vu que de nombreux médecins qui veulent rejoindre leurs familles et notamment dans les zones éloignées, précise notre interlocuteur. 

Le syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) exige une réunion urgente avec le directeur régional de Santé de la Région de Fès-Meknès afin de trouver une solution, le plus vite possible. À moins d’une réaction positive des autorités compétentes, les sit-in devraient se poursuivre, nous confirment des sources syndicales.