L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Régions

Fès-Meknès / CRI : Quinze zones industrielles opérationnelles…


Rédigé par La rédaction le Mercredi 3 Novembre 2021

La région Fès-Meknès, réputée pour la diversité de son tissu économique, compte à ce jour une quinzaine de zones et quartiers industriels opérationnels, selon le Centre régional d’investissement (CRI).



La préfecture de Fès dispose de six zones totalement dédiées aux activités de services. Il s’agit du parc Fès-Shore destiné à l’offshoring outsourcing et à la haute technologie (20ha), le quartier industriel Bensouda (154 Ha), le quartier industriel Sidi Brahim (115 ha), le quartier industriel DoukKarate (83 Ha), la zone industrielle ex-COTEF (15,2 Ha) et la zone industrielle de Aïn Chkef (15 ha). Elle est suivie de la préfecture de Meknès qui compte quatre zones et quartiers industriels en l’occurrence la zone industrielle et d’activités agropolis destinée à l’agro-industrie (130 ha), la zone industrielle Mejjat (57,7 ha), la zone industrielle de Sidi Bouzekri (35 ha) et la zone industrielle de Sidi Slimane Moulkifane (24Ha).

Les autres parcs industriels sont répartis entre la province de Moulay YAacoub avec de deux zones industrielles, Sefrou (2 zones) et Taza (1 zone).

La région de Fès-Meknès s’est engagée, ces dernières années, dans un processus à grande échelle d’accélération de son développement industriel. De nombreux projets compétitifs et prometteurs ont été lancés ou vu le jour à traers la région dont le parc industriel Ain Cheggag (PIAC), le nouveau site d’Alstom à Fès et le projet de la zone industrielle «Fez Smart Factory» (FSF).

Le PIAC, dont les travaux ont été lancés dans la province de Sefrou, constitue une zone d’accélération industrielle (ZAI) aux multiples enjeux socio-économiques et environnementaux. Dédié en grande partie aux industries très polluantes de cuir, le PIAC entend créer des emplois dans la région de Fès-Meknès, au taux de chômage supérieur à la moyenne nationale, tout en palliant à ce déficit en zones industrielles structurées, attractives et écologiquement responsables et productives.

Le nouveau site d’Alstom à Fès (3,4 ha), s’inscrit dans le cadre du plan d’aménagement, de valorisation et de développement de la zone industrielle dite ex-COTEF, une référence de l’industrie nationale du textile durant les années 1980. Ce projet industriel emploie actuellement quelque 400 personnes et tend la création de 350 autres emplois directs à l’horizon 2023.

Quant au projet pilote de la zone industrielle ‘’Fez Smart Factory’’ (FSF), il est dédié à renforcer la dynamique socioéconomique de la région et booster sa compétitivité. Aménagé sur le campus de l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès (UEMF), la FSF devra contribuer à ériger toute la région Fès-Meknès en pôle de croissance prometteur.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News