Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Fès-Meknès : 100 projets de 4,2 MMDH approuvés


le Lundi 2 Novembre 2020

Ces projets devront générer à terme près de 9.200 emplois, a précisé le DG du Centre régional d’investissement (CRI) de Fès-Meknès M. Tazi.



Fès-Meknès : 100 projets de 4,2 MMDH approuvés
Présentant le bilan des réalisations du centre, lors de la réunion du deuxième conseil d’administration du CRI-Fès Meknès, tenue mercredi à Fès, sous la présidence du wali de la région, Essaid Zniber. M. Tazi a affirmé que ce bilan a été marqué par l’organisation de la caravane digitale ‘’Microlabs’’ d’accompagnement de plus de 150 porteurs de projets au niveau de la région dans le cadre du programme INTELAKA, le développement de la zone industrielle ex-COTEF pour un investissement prévisionnel de 370 MDH et 4.000 emplois et la mise en place de la feuille de route pour la relance économique dans le cadre du Comité régional de veille économique.

Il a présenté, par ailleurs, les nouvelles fonctionnalités attendues de la plateforme digitale «CRI-Invest», qui a « transformé la relation avec les investisseurs en offrant de multiples services comme l’information, la prise de rendez-vous, le suivi des dossiers d’investissement et l’accès aux actes et autorisations en ligne en toute transparence, et dans le respect des délais ». Cette réunion a été également l’occasion pour présenter le plan d’actions stratégique du centre 2021-2023. 

Ce plan s’articule autour de cinq orientations stratégiques couvrant les différentes missions attribuées au CRI en vertu de la loi 47-18.

Il s’agit du développement d’une offre de service aux meilleurs standards, l’accompagnement 360° des investisseurs et des porteurs de projets, le développement d’une offre territoriale de qualité, «marketée» et partagée, positionnement en tant que centre de réflexion stratégique pour le développement de l’investissement régional et national et le développement des compétences, standardisation et digitalisation.

Intervenant à cette occasion, M. Zniber a rappelé les axes et les objectifs de la réforme des CRI, initiée suite aux Hautes Instructions de SM le Roi, ainsi que les missions du CRI 2.0 en tant que ‘’véritable guichet unique au service de l’investisseur’’, intervenant sur toute la chaîne de l’acte d’investir, ajoutant que la plateforme «CRI-Invest» a transformé en profondeur la relation entre les administrations et les investisseurs et a permis d’assurer la continuité du service en cette période de crise.

Après neuf mois d’activité, a relevé le wali, le premier bilan du CRI 2.0 se distingue par «un saut qualitatif» en matière de traitement des dossiers d’investissement, à travers leur gestion déconcentrée et la simplification et la rationalisation des procédures, et au niveau des différents indicateurs qui font état d’une amélioration considérable du nombre des commissions tenues et des dossiers d’investissement traités, outre la réduction du délai de traitement en dépit de la conjoncture marquée par la pandémie.

  


Dans la même rubrique :
< >