Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Fermeture officielle du Collège Saint-Exupéry et très probable du Lycée Descartes de Rabat

Mis à jour à 18h00


Rédigé par La rédaction le Dimanche 13 Septembre 2020

Les parents d’élèves du collège Saint-Exupéry de Rabat et du lycée Descartes, vivent un dimanche d’angoisse, suite à l’annonce de nouveaux cas de contamination au Covid-19 au sein du corps enseignant.



Le collège Saint-Exupéry est officiellement fermé les 14 et 15 septembre courant pour servir de centre d’examen. C’est Pascal Meyer, chef de cet établissement relevant de l’Agence de l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE), qui vient de l’annoncer dans un email interne diffusé dimanche. Mais cette mesure programmée et annoncée depuis longtemps et qui vient d’être ré-annoncée intervient opportunément après la détection de plusieurs cas de coronavirus au Lycée Descartes de Rabat en cours de semaine. Ce qui alimente l’angoisse et les interrogations des parents d’élèves.

Dans le même email, la direction a en effet informé ces derniers que tous les enseignants de ce collège seraient soumis ce dimanche à des tests PCR, que les cas contact ont été prévenus et qu'un dispositif spécifique a été mis en place par le ministère de la Santé, ce qui laisse supposer que la situation est loin d'être rassurante. Notamment au lycée Descartes où plusieurs nouveaux cas ont été détectés selon la même source.  

Il est intéressant de relever que cette fermeture de Saint Ex pendant deux jours quoique annoncée antérieurement, concorde parfaitement avec le délai standard de 48 heures généralement admis pour la proclamation des résultats des tests PCR. Ce qui laisse entendre que si ceux-ci s’avèrent positifs pour un certain nombre donné de personnes, l’éventualité de l’instauration d’une période de quarantaine pour l’ensemble du collège, ainsi que pour le lycée Descartes, se profile comme une réalité de plus en plus évidente.

Ceci d’autant plus qu’une grande partie de ses élèves risquent de se retrouver en arrêt forcé de scolarité, notamment ceux issus du Groupe Scolaire Honoré de Balzac à Kénitra qui vient d’être reconfinée et éprouvent désormais beaucoup de mal pour joindre Rabat, mais également ceux signalés comme éventuels cas contacts et donc tenus de subir des tests PCR et de respecter une période préventive de mise en quarantaine. 
 
Rappelons que le lycée Descartes avait annoncé jeudi, la découverte d’un premier cas de contamination au Covid-19 parmi le corps enseignant. Il s’agit d’une enseignante qui est désormais placée en quarantaine. La proviseure du lycée Najat Delpeyrat avait indiqué dans un courrier adressé aux parents d’élèves concernés que ladite enseignante «dispensera ses cours en distanciel au profit de ses élèves, à partir du lundi 14 septembre». Ces derniers sont également bannis de l’école et «doivent être mis en quarantaine pendant 8 jours minimum».

Rappelons également que plusieurs écoles et lycées, publics et privés, répartis de part et d’autres du Royaume ont commencé à signaler à compter des premiers jours de la rentrée scolaire des cas de Covid parmi leur personnel et leurs élèves, ce qui remet en question l’absence de procédure standard et définie pour ce genre de situation que ni le ministère de l’éducation nationale, ni celui de la santé, n’ont encore daigné clarifier. 

  


Dans la même rubrique :
< >