L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Culture

Exposition : Les logogriphes de Yassine Balbzioui


Rédigé par L'Opinion (Avec MAP) le Dimanche 1 Janvier 2023



Sans titre. Encre acrylique sur papier aquarelle, 60 x 50 cm, 2022.
Sans titre. Encre acrylique sur papier aquarelle, 60 x 50 cm, 2022.
L’artiste investit l’espace MCC Gallery à Marrakech sous le thème « Charades ». L’exposition se poursuit jusqu’au 12 février 2023. La thématique évoque un jeu, et part des principes qui sont à l’oeuvre dans la réflexion et le travail de Yassine Balbzioui.

Dans cet accrochage, il invite le public dans un univers ludique dont la complexité et la subtilité sont de ne pas souligner les évidences mais de s’adresser par le biais de métaphores et de clins d’oeil. Cette exposition se présente « comme un jeu de piste, une enquête artistique dont le résultat final se révèle au fil des différents dévoilements et révélations ».

Le travail de Yassine Balbzioui emprunte à la fois à l’allégorie, à la mythologie et à cet exercice tout aussi philosophique que ludique. Pour Marie Moignard, historienne d’art, l’artiste fait partie de cette nouvelle génération qui a suivi Belkahia et Melehi. « Mais si ces derniers étaient ancrés dans l’abstraction, lui, a réussi à renouveler le genre en dévoilant une figuration très inspirée par les images du monde d’aujourd’hui », explique-t-elle au micro de M24, la chaîne télé de la MAP.

L’historienne de l’art a indiqué que les oeuvres de l’artiste traduisent une grande admiration et fascination pour le théâtre, le cirque mais surtout le cinéma, relevant que la notion de « leçon philosophique » est aussi très présente dans l’oeuvre de Balbzioui.

Toiles et indépendances

Pour le créateur, la thématique choisie lors de cette exposition fait référence à un exercice combinant les jeux de mots et la phonétique, et que ces oeuvres sont un hommage à la « sueur », une notion d’une grande importance dans sa création. « Même si j’ai attribué une thématique pour cette exposition, chaque oeuvre et chaque toile de cette série fonctionne de manière indépendante », précise-t-il.

Le vernissage de l’exposition a été accompagné de la signature du livre « Identité à louer » (Identity To rent), publié par IWALEWA BOOKS, maison d’édition spécialisée en art contemporain africain basée à Bayreuth en Allemagne. Pour la première fois, cette publication rassemble l’ensemble de l’oeuvre de Yassine Balbzioui, l’un des artistes contemporains les plus passionnants et les plus proli ques et dont la diversité des oeuvres s’étend de la peinture et des aquarelles, aux oeuvres de performance, à la porcelaine et à la tapisserie.

Dans cet ouvrage écrit en trois langues (arabe, français et anglais), de nombreux textes signés par Raimi Gbadamosi, Farouk El Maarouf, Sarah Dornhof, Sophie Eliot, Matteo Rubbi et d’autres pensent l’oeuvre ainsi que les différentes disciplines que Yassine Balbzioui aborde.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Avril 2024 - 10:34 Spectacle : Un éléphant en Méditerranée

Dimanche 14 Avril 2024 - 10:27 Festival : Trois cents cinéastes au FICAK






🔴 Top News