Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Exploration : Chariot révèle des estimations prometteuses des réserves de gaz du Maroc


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 3 Avril 2022

Quelques semaines après la conclusion avec succès des opérations de forage dans le gisement gazier Anchois au large de Larache, la firme britannique Chariot a annoncé que le nouveau réservoir de gaz naturel découvert dans le puits d’Anchois est « d'excellente qualité ».



Chariot, une société britannique axée sur l'énergie, a annoncé la mise à jour des estimations initiales pour le réservoir de gaz situé dans le puits de gaz offshore marocain Anchois-2 situé à Larache.
 

Suite à une analyse plus approfondie des données, Chariot a déclaré, dans un communiqué, que l'évaluation du gaz du réservoir Anchois-2 a été portée de 100 m à 150 m, contre 55 m estimés lors de la première découverte du puits Anchois-1.
 

La compagnie d'énergie a en outre annoncé que les tests effectués sur ces puits de gisement ont révélé que le gaz de méthane serait présent à plus de 96 % dans les sept réservoirs, « sans impuretés nuisibles telles que le H₂S ou le CO₂ », permettant « un traitement minimal » du gaz requis dans le développement, ce qui rend le processus de développement du gaz d'Anchois-2 rapide et rentable.

 

Dans ce sens, la société britannique Chariot Oil & Gas souligné que les recherches sont en cours avant d'atteindre le processus de développement, notant que le traitement du gaz dans sa composition actuelle ne nécessitera pas beaucoup d'investissements, car il pourrait être effectué à partir d’« une seule installation de traitement de gaz ».

 

Les puits de gaz Anchois-1 et Anchois-2 relèvent de la licence de forage offshore Lixus. En vertu de cette licence, Chariot détient 74% des intérêts dans le réservoir de gaz, tandis que l'Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) détient 25% des intérêts.

 

Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot, s'est dit « ravi d’annoncer cette mise à jour très positive sur l’analyse des données de puits obtenues à partir de notre campagne de forage de gaz réussie sur le projet Anchois ».

 

Dans ce sens, Andonis Pouroulis ajoute que : « notre ambition est de mettre en ligne rapidement le développement du gaz d’Anchois, pour alimenter la croissance économique du Maroc, mais aussi pour fournir des flux de trésorerie à court terme à nos actionnaires. Nous continuerons à travailler sur un plan de développement accéléré du terrain, au bénéfice de toutes les parties prenantes ».

 

Parallèlement aux plans de développement du champ gazier d'Anchois, le groupe vise, selon Pouroulis, à maximiser la valeur des avantages de l'exploration dans ce qu'il qualifie d'une opportunité à faible risque et à forte valeur.

 

Le géant pétrolier britannique axé sur l'énergie compte sur le gaz comme carburant "de transition" sur la voie d'un avenir plus vert. La société a plusieurs projets verts en cours, dont un projet d'hydrogène vert en Mauritanie. La société devrait conclure l'accord en 2022.