Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Etude sur la légalisation du cannabis : Les prémisses d’un marché prometteur pour le Maroc


Rédigé par Hajar Lebabi le Mercredi 5 Mai 2021

Le revenu net annuel du cannabis à usage médical pourrait avoisiner les 110.000 dirhams par hectare, selon des études de faisabilité relative à la légalisation de la culture de cette plante.



Etude sur la légalisation du cannabis : Les prémisses d’un marché prometteur pour le Maroc
Ces études, élaborées par le ministère de l'Intérieur et dont la synthèse a été présentée mardi devant la Commission de l'Intérieur, des Collectivités territoriales et de la Politique de la ville à la Chambre des représentants, montrent que ce montant représente une amélioration d'environ 40% par rapport aux recettes actuelles. Le tout, dans le cadre de pratiques respectant les normes de l'agriculture durable.

Concernant les marchés d'exportation, le document met l'accent sur les perspectives en direction de l'Europe à l'horizon de 2028, selon deux hypothèses. La première cible 10 % du marché du cannabis médical (4,2 milliards dollars sur un total de 42), alors que la seconde hypothèse concerne 15% du marché, soit 6,3 milliards de dollars, et des revenus agricoles de 630 millions de dollars.

Un potentiel qui devra s’étendre 

En outre, il ressort de ces études que le marché européen sera ciblé en premier lieu, notamment en raison des facilités d’accès et compte tenu de facteurs liés aux prévisions d'évolution de la consommation et du volume des importations. En Europe seulement, il est prévu que ce marché passe de 563,7 millions d’euros à 58 milliards d’euros en 2028. Le taux de croissance annuel du marché du cannabis médical est de 30% sur le plan mondial et de 60% au niveau européen.

Côté législation, les marchés prioritaires pour le cannabis médical marocain sont l'Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l'Allemagne, avec des prévisions de 25 milliards de dollars/an à l'horizon 2028. Les mêmes études relèvent que la prise en compte du potentiel des marchés français et italien renforcera le volume du marché potentiel de 17 milliards de dollars, pour atteindre 42 milliards.

Le Maroc dispose de plusieurs atouts, notamment les conditions naturelles et climatiques favorables, la proximité du marché européen émergent, l’offre logistique (ports, aéroports etc.), l’attractivité pour les investissements étrangers ainsi que le savoir-faire hérité des paysans traditionnels. Le nombre d’habitants concernés par la culture illégale du cannabis au Maroc est de 400.000 personnes, soit près de 60.000 familles, dont les rentrées d’argent peuvent atteindre 75.000 DH par an et par hectare pour les terres irriguées et fertiles.

L'usage médical de cette plante permettrait de réduire un ensemble de risques liés à la contrebande et à la consommation de drogue, ainsi que ceux en lien avec la santé et l'environnement. Sur le plan économique, le développement de cette chaîne de production permettra au Royaume de passer du statut de pays importateur à celui d'exportateur de produits médicaux, pharmaceutiques et industriels.