Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Etats-Unis : La police de New York s’adapte aux religions


le Mercredi 11 Novembre 2020

Le NYPD devra désormais prendre des mesures adéquates pour ne pas forcer les femmes musulmanes à retirer leur foulard pour des photos d’arrestation.



Etats-Unis : La police de New York s’adapte aux religions
Le service de police de New York a été contraint de cesser de forcer les femmes musulmanes à retirer leur foulard pour des photos d’arrestation et de détention, à la suite de plusieurs poursuites coûteuses pour cette pratique.

Dans un effort pour régler une des poursuites en justice récentes, le service de police a été contraint de modifier sa politique et d’autoriser les personnes religieuses à se faire photographier avec des couvre-chefs tant que leurs visages restent visibles. Le procès qui a duré deux ans a été intenté par Jamilla Clark et Arwa Aziz, qui ont chacune connu des incidents distincts consistant à devoir retirer leur hijab à la demande du service de police.

«Il était consternant que cela se produise depuis tant d’années à New York et que notre ville trahisse les valeurs d’inclusion religieuse», a déclaré Albert Fox Cahn, un avocat qui représentait les femmes dans leur poursuite. «Mais maintenant, nous ne verrons plus de New-Yorkaise soumis à cette politique discriminatoire.»

Dans la plainte initiale de Jamilla Clark, elle a raconté s’être effondrée en larmes, affirmant qu’elle se sentait nue après avoir été forcée de retirer son hijab pendant des heures lorsqu’elle a été détenue en janvier 2017 pour avoir violé un ordre de protection.

Protections pour tous les groupes religieux
Dans le cadre du nouveau règlement, les autorités ne seraient pas autorisées à forcer les femmes à enlever leur couvrechef à moins qu’elles ne soient nécessaires pour une fouille, et le ministère a accepté de documenter pendant les trois prochaines années tout cas où il aurait forcé quelqu’un à enlever un couvre-chef religieux.

Pendant ce temps, les agents seront formés pour «prendre toutes les mesures possibles, lorsque cela est compatible avec la sécurité personnelle», pour permettre aux prisonniers de garder leur couvre-chef afin de respecter «leur vie privée, leurs droits et leurs croyances religieuses».

Ce changement de politique, permettra à d’autres groupes religieux de porter également d’autres types de couvre-chefs, tels que les calottes et les perruques portées par les juifs orthodoxes et les turbans portés par les sikhs, entre autres.

L’accord était le dernier exemple du changement de politique du NYPD pour s’adapter aux pratiques religieuses.

Après une poursuite similaire déposée en 2016, le ministère a approuvé une nouvelle politique permettant aux agents de porter des turbans et de se faire pousser la barbe pour des raisons religieuses.

D’après Middle East Eye