L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Essaouira / Débat : L’employabilité des femmes pour améliorer leurs conditions


Rédigé par L'Opinion le Mercredi 30 Novembre 2022



Essaouira / Débat : L’employabilité des femmes pour améliorer leurs conditions
«L’accès des femmes à l’emploi, pilier de l’égalité» est le thème d’une journée d’étude organisée, mardi à Essaouira, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée le 25 novembre de chaque année.

Initiée par l’Association Elkhir, en partenariat avec l’association «Des- Codeuses» (France), cette rencontre à laquelle ont pris part différents acteurs institutionnels et de la société civile locale concernés par cette question cruciale de l’employabilité des femmes, visait à identifier les opportunités d’emploi dans divers secteurs d’activité et à mettre en lumière les obstacles et difficultés qui limitent l’accès des femmes à l’emploi et, par conséquent, empêchent leur contribution à la vie économique.

S’exprimant à cette occasion, la présidente de l’Association «Elkhir», Souad Dibi, a passé en revue les principales réalisations et actions menées par son organisation depuis sa création en 1989, avec un focus particulier sur l’activité du Centre d’écoute des femmes victimes de violences, mis en place par ladite association en 2009, ainsi que sur les formations organisées pour venir en aide aux femmes en difficulté. Elle a également abordé l’action menée par l’association en matière de renforcement des capacités des femmes et de consécration de leurs droits au niveau de la province, relevant que les organisateurs ambitionnent à travers cette journée d’étude d’établir un diagnostic des contraintes et difficultés qui entravent l’accès des femmes à l’emploi.

Mme Dibi a aussi fait savoir que les associations «Elkhir» et «DesCodeuses» envisagent de lancer un programme de formations en phase avec l’ère actuelle et le monde numérique. Abondant dans le même sens, la présidente de l’association «DesCodeuses», Souad Boutegrabat a indiqué que le numérique constitue un moyen à même de permettre aux femmes de gagner leur vie, d’où ce nouveau programme de formation qui sera mis en place au profit des femmes de la province d’Essaouira afin d’améliorer leur employabilité. Et de poursuivre que l’objectif ultime est de contribuer au renforcement des capacités financières des femmes et de promouvoir leur autonomisation afin d’améliorer leurs conditions socioéconomiques, soulignant l’importance de l’accès des femmes à l’emploi comme indicateur socio-économique et de son apport à la vie active.

Cette rencontre a été l’occasion pour la présentation du programme belgomarocain «Min Ajliki». Porté par l’Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger –Wallonie-Bruxelles (APEFE) et financé par la Coopération Belge au Développement, ce programme a pour objectif principal le soutien à l’entrepreneuriat féminin et la promotion de l’autonomisation des femmes.

 








🔴 Top News