L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Envol réussi : Le trafic aérien au Maroc décolle en flèche en 2023


Rédigé par Y.E Mardi 26 Décembre 2023

Le ciel marocain retrouve ses ailes avec une résurgence remarquable du trafic aérien en 2023, propulsée par des initiatives stratégiques visant à redynamiser le secteur touristique et à positionner le Maroc comme une destination de premier plan.



Les derniers rapports de l'Office national des aéroports (ONDA) dévoilent un essor spectaculaire, avec 24.737.734 passagers accueillis entre janvier et novembre 2023. Une croissance phénoménale de 7% par rapport à 2019 et une envolée vertigineuse de 34% par rapport à l'année précédente. Des chiffres qui témoignent d'un secteur en plein regain. Les prévisions pour l'ensemble de l'année 2023 suggèrent un trafic de 27 millions de passagers, soit une ascension de 29% comparée à 2022 et de 8% par rapport à 2019. Le tout se traduisant par un chiffre d'affaires estimé à 4,6 milliards de dirhams, une progression fulgurante de 20% par rapport à 2022.
 
Une performance aéroportuaire exceptionnelle

Dans cette trajectoire ascendante, les aéroports marocains affichent des performances notables. Des taux de croissance stratosphériques sont enregistrés dans plusieurs aéroports, avec Tétouan (+506%), Essaouira (+54%), Tanger (+42%), Nador (+34%), Oujda (+33%), Fès (+22%), et Agadir (+13%) menant la charge. L'aéroport Mohammed V n'est pas en reste, enregistrant un taux de récupération impressionnant de 95% par rapport à la même période en 2019, accueillant 8.970.014 passagers au cours des 11 premiers mois de 2023.
 
Les performances du secteur sont le fruit d'une reprise de vols suspendus pendant la crise sanitaire, ainsi que d'une expansion audacieuse de nouvelles routes aériennes. Cela découle également d'efforts concertés du ministère de tutelle visant à renforcer la position de l'aéroport Mohammed V en tant que hub du transport aérien, tout en améliorant la connectivité avec les marchés internationaux.
 
Nouveaux horizons : Des lignes aériennes inédites

L'Office national marocain du tourisme (ONMT) orchestre une partition aérienne en ouvrant 35 nouvelles lignes avec 10 compagnies aériennes pendant la saison estivale 2023. Une stratégie pensée pour séduire prescripteurs de voyages, compagnies aériennes nationales et internationales, et augmenter le flux de touristes vers le Maroc. Huit destinations marocaines sont concernées, dont Agadir, Essaouira, Fès, Marrakech, Nador, Ouarzazate, Rabat et Tanger. Les nouvelles lignes s'étendent sur neuf marchés émetteurs, dont l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la France, la Grèce, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni. Une stratégie aérienne calculée avec précision pour renforcer la position du Maroc sur la carte touristique mondiale.
 
La RAM au firmament : Un futur déployé en grandeur nature

Avec une reprise prometteuse, la Royal Air Maroc (RAM) vise l'horizon 2037 avec une ambition démesurée. Signant un contrat-programme 2023–2037 en juillet, la RAM s'engage à être un "connecteur global" desservant les cinq continents. La flotte aérienne de la RAM, actuellement de 50 appareils, est sur le point de quadrupler, atteignant 200 appareils au cours des 15 prochaines années. Cela s'inscrit dans une stratégie alignée sur la feuille de route stratégique du tourisme 2023-2026, avec des liaisons aériennes vers de nouvelles destinations internationales. À l'horizon 2026, visant à attirer 17,5 millions de touristes, cette trajectoire ascendante du trafic aérien prévoit une augmentation d'environ 6% en 2024.








🔴 Top News