Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Entretien avec Hicham Dguig, patron du futsal national : « Nous sommes sur le bon chemin, mais beaucoup reste à faire ! »


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 4 Juin 2021

Double champion d’Afrique en titre avec les Lions de l’Atlas, version Futsal, vainqueur de la 5ème édition de l’Arab Cup futsal Egypte 2021, il y a quelques jours, Directeur Technique, sélectionneur, Hicham Dguig est le patron du futsal national officiellement jusqu’en 2024. « L’Opinion Sports » l’a contacté jeudi dernier pour avoir ses impressions à la suite de la dernière sortie réussie de l’équipe nationale en coupe arabe. Nous lui avons proposé quatre points à traiter. Il s’est plié aimablement à notre requête. En voici les contours :



La CAN de Laâyoune, déclencheur de cette belle dynamique !
 
« La CAN jouée et remportée à Laâyoune était le déclencheur d’une belle aventure. Elle avait plus d’envergure médiatique et populaire. Nous avions déjà remporté la CAN en 2016. Elle n’avait eu ni la même couverture médiatique ni le même rayonnement populaire. La CAN de Laâyoune était exceptionnelle à tous les niveaux. Ce n’était pas seulement au sein des stades. Même dans les différentes places importantes de la ville, il y avait des écrans géants qui retransmettaient les matchs en direct devant un public enthousiaste complètement investi et réactif. Nous avons également été agréablement impressionnés et touchés par le suivi accordé par les Marocains, dans toutes les régions du pays. En plus, sur le terrain, l’équipe a été au niveau collectivement, individuellement, offensivement et défensivement. La cerise sur le gâteau était le geste Royal envers l’équipe. Les félicitations Royales étaient la meilleure forme de consécration et de reconnaissance que l’équipe puisse espérer et souhaiter ». 
 
 
Merci, monsieur le Président !
 
« Est survenue malheureusement la pandémie Coronavirus qui a stoppe net notre programme. Il a fallu s’adapter et s’accommoder avec la nouvelle situation. Nous avons eu recours à la nouvelle technologie de communication, utilisé des applications et les visioconférences pour faire passer les consignes et les programmes à appliquer. Même sur le plan logistique, du matériel a été livré aux joueurs chez eux pour qu’ils puissent appliquer le programme établi par nos services. Ce programme était varié et assuré par des coachs professionnels en préparations et accompagnements physique et mentale. Après le léger déconfinement, nous avons largement profité des installations et des équipements du Centre sportif Mohammed VI qui a facilité la reprise de nos activités en présentiel et dans les meilleures conditions qu’on puisse espérer. Je profite de cette occasion pour remercier le président de la Fédération Royale Marocaine de Football, M. Fouzi Lekjaâ, à l’origine de la création de ce centre sportif de haut niveau doté d’une salle exemplaire et ultra équipée. C’est dans ce centre que nous avons pu et réussi notre préparation à l’Arab Cup Futsal ».
 
L’Arab Cup Futsal, l’aboutissement d’un processus !
 
« L’Arab Cup Futsal est l’aboutissement d’un processus qui a été entamé au lendemain de la CAN de Laâyoune. Une Direction technique a vu le jour dont la direction m’a été confiée. Un travail structuré de fond, un plan d’action et un championnat national doté d’un budget conséquent ont été mis en place par la Fédération. La formation et le suivi se sont élargis pour inclure les Ligues régionales. Le produit de ce travail fédéral est l’excellente prestation de notre équipe nationale. Le monde arabe a été le témoin de cette dynamique positive qui place notre futsal premier sur les plans arabe et africain. L’Arab Cup Futsal est l’aboutissement d’un processus. Nous devons rester sur cette dynamique positive en travaillant sur la relève ».
 
Préparer le mondial mais penser à la relève !
 
« Nous connaissons maintenant nos adversaires lors du prochain mondial prévu en septembre 2021. Nous devons faire le nécessaire pour assurer une préparation performante qui nous permettra d’accéder au niveau mondial. Nous avons trois mois pour mettre un plan de préparations physique, technique et mentale. Nous sommes dans un groupe difficile. Tous nos adversaires sont des champions de leurs régions respectives. Le Maroc est champion d’Afrique, le Portugal Champion d’Europe, le Thaïlande souvent candidat au titre en Asie et les iles Salomon champions de leur région. Aussi, devons nous effectuer une préparation adéquate à cette situation de façon à passer au tour suivant. Nous sommes sur le bon chemin mais nous devons encore mieux faire. Egalement, il faut élargir le travail de prospection et de formation au niveau des catégories des jeunes pour assurer la relève de la génération actuelle ».
 
 

Entretien avec Hicham Dguig, patron du futsal national : « Nous sommes sur le bon chemin, mais beaucoup reste à faire ! »