Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Entrepreneuriat Etudiant: L’AUF dresse le bilan du projet SALEEM


Rédigé par la rédaction le Mardi 6 Avril 2021

L'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), premier réseau universitaire au monde avec plus de 1000 établissements membres répartis dans près de 120 pays, a organisé, du 30 mars au 2 avril 2021, la Rencontre internationale de clôture du projet « Structuration et Accompagnement de l'Entrepreneuriat Étudiant au Maghreb » SALEEM.



Entrepreneuriat Etudiant: L’AUF dresse le bilan du projet SALEEM

A l’occasion de cette rencontre, l’AUF a présenté le bilan de ce projet-pilote, qui a duré près de 4 années de mise en œuvre. C’est d’ailleurs dans ce but que la séance d’ouverture de la rencontre internationale de clôture du projet, organisée mardi 30 mars, a réuni Saaid Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Olfa Benouda, ministre tunisienne de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et Slim Khalbous, Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Il convient de noter que le projet Structuration et Accompagnement de l'Entrepreneuriat Étudiant au Maghreb (SALEEM) a rassemblé un consortium de 14 partenaires du Maroc, de la Tunisie, de Belgique, de France et de Roumanie (ministères, agences d'emploi et universités) et s’est inspiré des pratiques développées en France, notamment le dispositif PEPITE-France porté par le ministère français de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

La rencontre a également été l’occasion de dresser des perspectives de transférabilité et d'élargissement des résultats vers d'autres pays intéressés par la mise en place, au sein des systèmes d'enseignement supérieur, d'un statut national d'étudiant-entrepreneur et de pôles d'accompagnement au regard des contextes.

L’AUF prévoit ainsi exporter le projet vers plusieurs pays africains, notamment au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Congo-Brazzaville, à Cuba, au Gabon, en Haïti, à Maurice (République de), en Mauritanie, au Sénégal, au Tchad, au Togo et en Algérie.

Ayant pour but de favoriser l'entrepreneuriat étudiant, ce projet a abouti à la création du statut national de l'étudiant entrepreneur au Maroc en 2018 et en Tunisie en 2019. Lancé en 2017, le projet a permis l’accompagnement de « 1224 étudiants et entrepreneurs, dont 870 étudiantes, durant les années universitaires 2018-2019 et 2019-2020 et se terminera en octobre 2021 », peut-on lire dans un communiqué de l’AUF.

Un accompagnement réalisé grâce à un financement de l'Union Européenne pour un montant de 750.000 Euros, dans le cadre de la mise en œuvre de projets d'envergure international, favorisant l'enseignement et la promotion de la culture entrepreneuriale au sein de ses universités membres, contribuant ainsi à une meilleure insertion professionnelle des jeunes diplômés francophones.