Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Enseignement au temps de Covid : retour sur une expérience « mitigée »


Rédigé par Kawtar Chaat le Jeudi 30 Septembre 2021

L’Instance Nationale d’Évaluation auprès du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (INE-CSEFRS), a organisé, le mercredi 29 septembre 2021, en partenariat avec l’UNICEF, un atelier à distance durant lequel elle a proposé son diagnostic des formules d'enseignement au temps du coronavirus.



Enseignement au temps de Covid : retour sur une expérience « mitigée »
Intitulée « enseignement au temps de Covid » l’étude a été présentée et partagée avec les différents acteurs de l’éducation durant  cet atelier afin d’identifier les pratiques, les opportunités et les défis au niveau pédagogique pendant la pandémie.

Le Maroc, à l’instar de nombreux pays, a choisi l'enseignement à distance comme mesure pour atténuer les pertes de temps scolaire et maintenir les services éducatifs. Cette expérience inédite a été riche d'enseignements. Car  « outre l’importante mobilisation des enseignants en dépit des nombreuses problématiques du système éducatif national, plusieurs autres aspects ont également été relevés », indique l'INE dans un communiqué accompagnant l'étude.

Face à la pandémie de Covid-19 et suite aux mesures restrictives imposées par les gouvernements pour limiter sa propagation, des aspects de l'organisation sociétale ont radicalement changé. L'éducation a également été perturbée.

Les résultats de cette enquête fournissent une observation sur l'éducation qui a été profondément bouleversée au temps du Covid, mais aussi sur les perspectives d'avenir de l'enseignement à distance au Maroc ainsi que les exigences de la reprise post-pandémie pour réussir non seulement la transformation numérique mais « essentiellement la réforme de l'éducation ».

L’étude affirme que l’expérience de l’enseignement à distance était «mitigée », puisque seuls 35,4% des enseignants sondés ont déclaré être satisfaits de leur expérience, alors que 62% ne sont pas satisfaits, « voire pas du tout ».

TIC : le manque d'expérience des enseignants

Cette étude souligne l'implication des enseignants pour assurer la continuité pédagogique, avec 82,6% pratiquant l'enseignement à distance pendant le confinement, en utilisant leur matériel personnel. Toutefois, seuls 21,3 % des enseignants déclarent avoir effectivement utilisé la plateforme Telmid-Tice développée par le ministère de l'Éducation nationale.

L'outil largement utilisé par les enseignants durant cette période est WhatsApp (70,4%). L'étude indique que 13,5% des enseignants interrogés n'ont aucune maîtrise des TIC, 67,1% ont un niveau moyen et seulement 19,4% ont un niveau de maîtrise élevé ou très élevé.

Les résultats de cette évaluation mettent en lumière le faible niveau de présence des élèves aux cours à distance dans le milieu rural en comparaison à celui des élèves scolarisés dans le milieu urbain. En effet, 61,8% des enseignants exerçant dans le milieu rural ont déclaré que la présence de leurs élèves était faible à très faible, contre 44,8% chez les enseignants du milieu urbain.

  


Dans la même rubrique :
< >