L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Enseignants : la FNE appelle à la fin des grèves suite à la reprise du dialogue avec le gouvernement


Rédigé par L'Opinion avec MAP Vendredi 22 Décembre 2023

La Fédération Nationale de l'Education (FNE), s'est jointe au dialogue sectoriel entre la Commission ministérielle chargée de traiter les problématiques liées au statut unifié des fonctionnaires de l’Éducation nationale et les syndicats les plus représentatifs, en annonçant "la suspension de toute forme de protestation à partir de ce vendredi''.



Cette décision a été prise à l’issue d'une réunion tenue par la commission ministérielle, vendredi à Rabat, avec la FNE, consacrée à l'étude de son dossier de revendication, qui a abouti à un procès-verbal paraphé par les ministres membres de la Commission ministérielle et le secrétaire général de la FNE.

Dans une déclaration à la presse, le secrétaire général de la FNE, Abdellah Ghmimat, a assuré que la réunion a été l'occasion pour la Fédération d'exprimer ses revendications, notant qu'il a été convenu ''d'abroger le décret relatif au statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale et de promulguer un nouveau statut, sur la base d'un nouveau décret ''.

Il a aussi fait savoir que les négociations avec la commission ministérielle sur le dossier de revendication de la FNE, "débuteront à partir de ce vendredi et se poursuivront jusqu’à dimanche", afin de parvenir à un accord qui répond aux attentes des fonctionnaires de l’éducation nationale.

Pour sa part, le ministre de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a indiqué que la commission ministérielle chargée des négociations et du dialogue sectoriel sur l'éducation nationale ainsi que la FNE ont convenu que la Fédération se joigne aux autres syndicats, dans le cadre d'une table de dialogue pour l'examen des dossiers posés.

Dans une déclaration de presse à l'issue de cette réunion,  Benmoussa a relevé que la volonté commune est le seul moyen de parvenir à un accord dans les prochains jours entre les cinq syndicats et la commission ministérielle, sur la base duquel le nouveau statut sera élaboré, expliquant que cette dynamique balisera la voie à la reprise des cours, et à la réforme selon une approche participative.

La commission ministérielle chargée de traiter les problèmes liés au statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale comprend, outre Benmoussa, le ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des compétences, Younes Sekkouri, et le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa. Par ailleurs, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, avait présidé, le 10 décembre à Rabat, une réunion au cours de laquelle un accord a été signé entre le gouvernement et les groupes syndicaux les plus représentatifs afin d'améliorer les revenus des hommes et des femmes de l'enseignement.

L'accord prévoit notamment une augmentation des salaires de 1500 dirhams au profit de tous les salariés du secteur, ainsi que la résolution d'un nombre de dossiers catégoriels sujets de débats depuis plusieurs années.








🔴 Top News