Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Enquête CGEM : Les maux des entreprises à l’ère du Covid-19


Rédigé par Saad Jafri le Samedi 25 Avril 2020

Après le rapport du HCP concernant l’impact de la situation pandémique sur le tissu économique national, la CGEM publie les résultats préliminaires de son enquête relative aux répercussions de cette crise sur les entreprises. Le tableau qui s'en dégage est tout sauf optimiste.



Dès le premier mois de la crise sanitaire, près de 47% des entreprises enquêtées déclarent avoir perdu plus de 50% de leur activité trimestrielle. Ces résultats qui sont basés sur les réponses de 1820 participations au questionnaire, laissent entendre que 56,7% des entreprises exportatrices n’entrevoient une reprise qu’en 2021, du fait de l’absence de visibilité pour 2020. En effet, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) avait également indiqué qu’à la lumière des restrictions actuelles adoptées par la plupart des pays, près de 67% des exportateurs au Maroc ont annoncé qu’ils pourraient être affectés par la crise sanitaire actuelle.

Les entreprises opérant dans le tourisme ont également été ravagées par le coronavirus durant le mois de mars dernier (premier mois de l’Etat d’urgence sanitaire). Selon l’étude de la CGEM 78,2% annonce une baisse de l’emploi et 66,7% annonce une baisse du chiffre d’affaires. Les promoteurs immobiliers, les entreprises d’artisanat, celles opérant dans le domaine culturel et les entreprises de textiles, ont également connu une chute de CA, respectivement de 68,7%, 61,6%, 58,8%, 54,1%.

Par ailleurs, la CGEM a également demandé aux entreprises la nature des reports d’échéances qu’ils ont demandé. Près de 42% des participants ont demandé des report bancaires (crédits, leasing, etc.). Pour les entreprises dont le CA est inférieur à 20 MDHS, 37% ont demandé des reports du dépôt de déclaration et 33,7% des entreprises dont le CA est supérieur à 20 MDHS, ont demandé le report de paiement d'acompte IS. Ceci dit, 48,4% ont demandé le report des cotisations CNSS et 30% n’ont rien demandé. Au niveau global, 71,4 % des entreprises questionnées ont demandé au moins un report Parmi celles qui ont demandé des reports, 62,7% ont demandé plus d’un report. 22,8% des répondants ont demandé les 3 reports en même temps. Ces reports vont grever les liquidités futures des entreprises à la relance, indique la CGEM.

Préservation de l’emploi : grande incertitude
Les entreprises sondées craignent la perte de 165 586 emplois, soit 55,11% de leurs effectifs, souligne la CGEM. Les activités ayant enregistré une baisse de plus 50% de CA (notamment, tourisme, immobilier, artisanat, domaine culturel, textiles, médias, etc.), craignent de perdre 100 000 emplois. 15,4% seulement, considèrent que la pandémie n’aura aucun impact sur la préservation de l’emploi. Ceci dit, les résultats de l’enquête laissent présager un possible doublement des demandes de l’indemnité forfaitaire.

Pour rappel, l’enquête du HCP publiée le 22 avril, laisse entendre que l’arrêt définitif ou temporaire de l’activité des entreprises, a eu des répercussions dévastatrices sur l’emploi. 27% des entreprises ont dû réduire temporairement ou définitivement leurs effectifs. Près de 726 000 (hors secteurs financier et agricole) postes d’emplois auraient été ainsi réduits. Soit 20% de la main d'œuvre des entreprises organisées, selon l’étude.
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM