Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Emploi : L'OIT dénonce la persistance des inégalités hommes-femmes


Rédigé par S.M le Lundi 19 Juillet 2021

Intitulée « Bâtir un avenir plus équitable: les droits des femmes au travail et en milieu de travail au cœur de la reprise post-Covid », une étude publiée par l’OIT a indiqué qu'il y aura 13 millions de femmes ayant un emploi en moins en 2021 par rapport à 2019, tandis que l’emploi des hommes aura retrouvé son niveau de 2019.



« Même si la prévision de croissance de l’emploi des femmes pour 2021 est supérieure à celle des hommes, cette croissance sera malgré tout insuffisante pour que les femmes retrouvent des niveaux d’emploi équivalents à la situation d’avant la pandémie », fait observer l’organisation, notant que, dans le monde, seulement 43,2% des femmes en âge de travailler auront un emploi en 2021 par rapport à 68,6% des hommes en âge de travailler.

L’étude de l’OIT montre que les femmes ont subi des pertes disproportionnées en matière d’emplois et de revenus en raison du fait qu’elles étaient surreprésentées dans les secteurs les plus touchés comme, par exemple, l’hôtellerie et la restauration ainsi que le secteur manufacturier.

A travers le monde, entre 2019 et 2020, l’emploi des femmes a chuté de 4,2%, représentant une baisse de 54 millions d’emplois, tandis que l’emploi des hommes baissait de 3%, soit 60 millions d’emplois, fait remarquer l’OIT.

Toutes les régions n’ont pas été touchées avec la même intensité. C’est la région des Amériques qui a subi les pertes les plus sensibles en ce qui concerne l’emploi des femmes en raison de la pandémie (-9,4%), suivi par les États arabes. Entre 2019 et 2020, l’emploi des femmes dans cette région du monde a baissé de 4,1% contre 1,8% pour les hommes, précise la même source.

En Asie-Pacifique, le choc engendré par la pandémie a fait chuter l’emploi des femmes de 3,8% contre 2,9% chez les hommes. En Europe et en Asie centrale, la crise de la Covid-19 a considérablement réduit l’emploi des femmes par rapport à celui des hommes, conduisant à une baisse de 2,5% contre 1,9% chez les hommes, souligne le rapport.

En Afrique, l’emploi des hommes a enregistré la baisse la plus faible parmi toutes les régions du monde, évaluée à 0,1% entre 2019 et 2020, alors que l’emploi des femmes baissait de 1,9%.