L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

El Jadida / Récolte d’algues : L’insuffisance des points de déchargement inquiète les professionnels


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mercredi 20 Juillet 2022



Nul doute que la collecte des algues marines constitue une activité génératrice de revenu (AGR) pour des milliers de familles, notamment celles issues des zones rurales vivant tout au long du littoral de la capitale des Doukkala.

Conscients de sa forte valeur ajoutée, du rôle écologique majeur dans le maintien de l’environnement et des équilibres nutritionnels des ressources marines, ainsi que de la place de choix qu’elle occupe dans l’économie de la province d’El Jadida, les responsables ont anticipé les préparatifs nécessaires, afin de mettre tous les moyens du côté de succès de la saison de récolte d’algues marines, lancée depuis une semaine. A cet effet, un ensemble de mesures et de procédures ont été imposées.

Entre autres, la sensibilisation et l’encadrement des plongeurs, en s’appuyant sur une approche participative pour restaurer la confiance entre toutes les parties prenantes à travers la tenue de réunions, impliquant toutes les parties concernées, et l’élaboration d’un programme de concertation et de coopération au service du secteur. Mieux encore, des mesures visant à lutter contre « le braconnage » et « l’exploitation anarchique », ont été mises en place et se poursuivent tout au long de l’année.

De telles mesures ont permis la régénération naturelle des stocks et la préservation des richesses halieutiques, indique un professionnel. Cependant, il n’en demeure pas moins que les points de déchargement commencent à inquiéter les professionnels du secteur.

En effet, la bande côtière de la région d’El Jadida, qui s’étend sur une longueur de 120 km, de Bir Jdid jusqu’à Oulad Ghanem, ne compte que quatre points de déchargement, à savoir les ports d’El Jadida, Jorf Lasfar, Oulad Ghanem et Sidi Abed. Ces points restent insuffisants au regard de la vaste bande côtière de la région, ainsi que de la pression subie par le port de Jorf Lasfar par le nombre de barques mobilisées à cet effet et qui dépasse les 920 autres représentant quelques 60 coopératives.

Cette doléance a constitué l’objet même d’une question dernièrement adressée par Moulay Al Mehdi El-Fatimi, représentant parlementaire de la région d’El-Jadida, au ministre de l’Agriculture, de la Pêche et du Développement rural. Moulay Al-Mehdi El-Fatimy, qui est aussi le président de la commune de Moulay Abdellah, a appelé le ministère de tutelle à prendre des mesures qui fourniraient des points de déchargement supplémentaires pour éviter la pression subie par les ports susmentionnés, notamment en été.








🔴 Top News