Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

El Jadida : Plaidoyer en faveur de l’agriculture et l’élevage


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Vendredi 19 Juin 2020

Les agriculteurs et éleveurs de bétail ayant fait preuve de grande solidarité, soumettent plusieurs doléances.



El Jadida : Plaidoyer en faveur de l’agriculture et l’élevage
Au cours de la dernière réunion tenue à distance de la Chambre agricole régionale, le président de ladite Chambre agricole, Fattah Ammar, a fait savoir qu’en dépit des efforts d’aides aux agriculteurs, consentis par le ministère de tutelle, (orge subventionnée, accélération du versement des indemnités d’assurance dans certaines régions, etc.), les membres de la chambre agricole ont invité le ministre de l’Agriculture à plaider pour davantage d’acquis en faveur des agriculteurs, plus particulièrement en termes de motivations financières au secteur agricole lésé, et ce, à travers des crédits avec intérêt préférentiel ne dépassant pas 1%, rééchelonnement des dettes dues en les exonérant d’intérêts de retard, réouverture des souks hebdomadaires avec la prise de toutes les mesures de précautions nécessaires, accélération de l’achèvement des projets de dessalement dans la région et les diriger vers l’irrigation, mise à jour du projet du projet de pompage des eaux du nord à travers le barrage d’Al-Wahda pour les régions de Chaouia, afin de combler le déficit structurel en eau dont souffre la nappe phréatique de la région, soutien des coopératives laitières et autres structures de production, en raison des rôles sociaux et économiques qu’elles jouent en milieu rural, dissipation de toute confusion concernant le sacrifice du mouton de l’Aïd Al Adha, ce qui impact mal les prix du marché et ne bénéficie guère aux intérêts des éleveurs.

Constituant l’un des secteurs les plus impactés à cause du manque de précipitation et de la pandémie Covid19, force est de rappeler que l’élevage dans la région Casablanca-Settat dispose d’un important potentiel lui permettant de développer sa production animale. Le secteur de l’élevage a connu une nette évolution ces dernières années, et a permis à la région de participer par des taux très importants dans les productions nationales. En effet, la région participe avec environ 45% à la production nationale en viande blanche, 24% de lait et 18% de viande rouge. En fait, la production globale a enregistré une augmentation de 30% depuis le lancement du Plan Maroc vert en 2008. Actuellement, la région dispose d’un important cheptel constitué de 780.000 têtes de bovins, 53.000 têtes de caprins et 2,2 millions de têtes d’ovins.
 
De surcroît, en un peu plus de 10 ans, le chiffre d’affaires de la production de viande a augmenté de 43% atteignant 10,3 milliards de DH. L’on s’attend à ce qu’il progresse à près de 12 milliards de DH à fin 2020, selon les prévisions du Plan Maroc vert.

Mohamed LOKHNATI